Montréal - New York

Les Canadiens sont éliminés par les Rangers

Agence QMI / Jean-François Chaumont

Publié | Mis à jour

Il n’y a pas eu de petit miracle samedi sur la 33e rue à Manhattan. Les Rangers ont brisé les aspirations du Canadien en séries en l’emportant 3-1 lors du sixième match pour remporter cette série en six rencontres.

À l’image de la finale de l’Est en 2014, le CH a frappé un mur contre les ­«Blueshirts». Sur papier, on croyait pourtant à une possible victoire de l’équipe de Claude Julien. On fondait de grands espoirs en Carey Price, Max Pacioretty, Shea Weber et autres.

À VOIR : Sommaire

Encore une fois sur papier, on prédisait que Price remporterait son duel contre Henrik Lundqvist, un gardien supposément sur le déclin. Mais ça n’a pas été le cas. Loin de là. Lundqvist a fait honneur à son surnom du «King Henrik» en connaissant une bonne série. Il a eu un plus grand impact pour son équipe que Price. 

L’homme masqué du CH a été bon, mais il n’a pu faire oublier les carences offensives des siens. Price ne détenait aucune marge de manœuvre.

Le CH aura terminé cette série avec seulement 11 buts en 6 matchs. Avec une moyenne sous la barre des deux, c’est quasiment impossible de gagner. ­Pacioretty n’aura pas répondu aux attentes. Malgré plusieurs tirs en direction de Lundqvist, le capitaine n’a pas touché la cible une seule fois.

Alexander Radulov et Artturi ­Lehkonen ont été les deux meilleurs ­attaquants du Tricolore dans cette série.

La Norvège à l’honneur

Mats Zuccarello a joué un rôle clé lors de cette sixième rencontre. Menés 1-0 après une période, les Rangers ont rebondi en deuxième avec deux buts. Les deux fois, c’est Zuccarello qui a déjoué Price.

Le Norvégien a créé l’égalité en ­marquant un premier but pour les siens en supériorité numérique.

Sur ce jeu, Price a mal paru, surpris par un tir décoché entre sa mitaine et sa jambière gauche.

SPO-HKO-HKN-MONTREAL-CANADIENS-V-NEW-YORK-RANGERS---GAME-SIX
Crédit photo : AFP

Quelques minutes plus tard, ­Zuccarello a fait bondir de joie les partisans du ­Madison Square Garden en complétant une passe de Kevin Hayes pour inscrire son troisième but dans cette série.

Les Rangers ont marqué ce but alors que le quatrième trio et la troisième paire de défenseurs du CH se retrouvaient sur la glace. Jordie Benn et Dwight King ont fait l’erreur de ne pas surveiller le petit ailier originaire de la Norvège.

Dans le troisième match de cette série, Steve Ott s’était moqué de Zuccarello en jouant dans ses cheveux après un coup de sifflet. C’était de bonne guerre de la part de l’agitateur du Canadien, mais Zuccarello est celui qui doit maintenant en rire.

Départ étrange

Cette série était vraiment impossible à prédire. La première période en a été une bonne illustration. Après un combat entre Pacioretty et Jimmy Vesey, Alexei Emelin a marqué le premier but du match. Le défenseur a surpris Lundqvist d’un bon tir des poignets après une passe précise de Radulov.

Le CH a dicté le jeu en première période pour ensuite s’essouffler à partir de la deuxième.
Derek Stepan a porté le dernier coup au CH en marquant dans un filet désert.

Blessé au haut du corps, Andrew Shaw avait déclaré forfait pour cette rencontre. Brian Flynn l’a remplacé. Michael McCarron jouait également à la place de Torrey Mitchell et Brandon Davidson a intégré la formation au détriment de Nathan Beaulieu.

Les nombreux changements réalisés par Julien n’auront finalement pas eu les effets escomptés.