Montréal - New York

«Il faut retenir notre leçon» – Alexander Radulov

Publié | Mis à jour

Les Canadiens se doutaient que les Rangers retrouveraient leur mordant pour cette quatrième rencontre.

En matinée, les Andrew Shaw et Brendan Gallagher rappelaient qu’ils auraient besoin d’être l’équipe la plus affamée.

Le CH n’a pas respecté son plan. Et les Rangers ont brisé une séquence de six revers d’affilée en séries au Madison Square Garden pour rebondir avec une victoire de 2-1 et une égalité de 2-2 dans cette série.

«Nous n’avons pas joué de la bonne façon, nous n’avons pas respecté notre plan, a dit Alexander Radulov. Nous devons nous en servir comme une leçon pour revenir à notre style de jeu lors du prochain match.»

«Nous savions qu’ils avaient besoin de gagner ce match, a renchéri Radulov. Ce n’est pas comme si nous n’avions pas travaillé, mais les petits détails font la différence à cette période de l’année. Nous avons pris de mauvaises décisions avec la rondelle, nous cherchions trop les longues passes. C’est maintenant 2-2. On parle d’une série deux de trois, mais nous pourrions jouer deux matchs à Montréal.»

Pas de grand coup

À quelques casiers seulement de Radulov, le capitaine Max Pacioretty tenait un discours pratiquement identique.

«C’est difficile, nous jouons contre une très bonne équipe. Les Rangers étaient à leur mieux ce soir, mais ce n’était pas le cas pour nous, a renchéri Pacioretty. Nous retiendrons plusieurs choses de cette rencontre. Nous nous sommes éloignés de notre plan, surtout en deuxième période. En zone neutre, nous avons perdu trop de rondelles.

«Nous savions que les Rangers sortiraient avec un gros match, a continué le capitaine. C’est pour cette raison qu’ils sont une bonne équipe. Nous aurions aimé frapper un grand coup en remportant une autre rencontre dans leur domicile, mais nous n’avons pas réussi.»

Tomas Plekanec a fait une analyse assez simple après la rencontre.

«Nous devons être meilleurs, nous n’étions pas à notre sommet pour cette rencontre.»

Le crédit aux Rangers

Déjoué deux fois sur 32 tirs, Carey Price a levé son chapeau à l’équipe d’Alain Vigneault.

«Ils ont joué avec l’énergie du désespoir, a mentionné le numéro 31. Ils ont exécuté à la perfection leur plan. Nous devons leur donner du crédit, ils ont joué un fort match.»

Des combinaisons différentes

Pour une première fois dans cette série, Claude Julien a brisé son premier trio. Phillip Danault et Max Pacioretty ont terminé la rencontre avec Andrew Shaw à la place d’Alexander Radulov.

«Il ne faut pas chercher une histoire avec ce changement, a affirmé Pacioretty. Claude cherchait à provoquer une étincelle.»

Après ce changement en deuxième période, Radulov s’est retrouvé à l’aile droite en compagnie d’Alex Galchenyuk et d’Artturi Lehkonen.