Toronto - Washington

Les Maple Leafs en surprennent plus d'un

Publié | Mis à jour

La série de premier tour opposant les Capitals de Washington aux Maple Leafs de Toronto est bien plus serrée que ce à quoi bon nombre d’amateurs s’attendaient. Les trois premiers matchs ont d’ailleurs duré plus de 60 minutes.

Ce sont toutefois les surprenants Leafs qui ont l’avantage 2-1 grâce au but gagnant de Tyler Bozak, inscrit pendant que l’ancien du Canadien de Montréal Lars Eller purgeait une punition mineure pour bâton élevé, lundi.

«C’est beaucoup d’émotions, a admis le héros de la rencontre au site NHL.com. Tu veux simplement célébrer avec tes coéquipiers. Nous avons connu des hauts et des bas dans cette série. Chaque rencontre se termine en prolongation. Ce sont les matchs les plus excitants à jouer, donc c’était super d’avoir été récompensé ce soir.»

Selon les joueurs de l’équipe ontarienne, le point tournant de la rencontre fut cet avantage numérique à cinq contre trois lors duquel la puissante machine offensive des Capitals a été incapable de compter.

«Nous aurions dû marquer à ce moment, a admis l’attaquant de Washington Nicklas Backstrom. Tu dois profiter d’une telle occasion.»

«C’était phénoménal, a pour sa part mentionné le gardien des Leafs Frederik Andersen. Je pense que ça nous a permis de revenir dans le match.»

Vivre dans le présent

La même histoire semble se répéter chaque année pour la formation de la capitale américaine, qui peine à remporter des parties éliminatoires après avoir dominé le circuit pendant le calendrier régulier.

Mais pour le moment, il n’y a aucune panique dans le vestiaire des Capitals.

«Je pense que si tu as la mémoire courte, tu passes à autre chose, a expliqué le défenseur John Carlson. Nous allons faire des ajustements et être meilleurs. Tu ne peux pas t’attarder trop longtemps sur le passé. Nous avons encore suffisamment de temps pour créer notre propre destinée.»

Les deux équipes reprendront l’action mercredi au Air Canada Centre.