Chicago - Nashville

Les Blackhawks veulent changer l’histoire

Publié | Mis à jour

En retard 3-0 dans la série les opposant aux Predators de Nashville, les Blackhawks de Chicago ont déjà vécu pareille situation et ils espèrent un dénouement différent.

En 2011, les Hawks avaient échappé les trois premières joutes de leur duel face aux Canucks de Vancouver. Ils avaient tout de même réussi à forcer la tenue d’un septième match dans lequel ils s’étaient inclinés en prolongation.

Des vétérans comme Brent Seabrook faisaient partie de l’équipe à ce moment et se souviennent très bien de cette remontée.

«Nous avions disputé une excellente rencontre numéro 4 quand perdions la série 3-0 et le rythme avait changé de bord, a-t-il affirmé aux médias de Chicago à la suite d’une défaite de 3-2 en prolongation, lundi. Nous devons prendre exemple sur cette série, on doit jouer notre style de jeu et ne pas trop penser. C’est comme ça qu’on pourrait changer l’histoire de la série.»

Joel Quenneville était également l’entraîneur-chef des Blackhawks à cette époque et croit que ces joueurs doivent s’inspirer de 2011.

«Je sais que nous sommes dans une situation très délicate, mais la remontée de 2011 face aux Canucks est un exemple qui doit motiver nos joueurs, a-t-il souligné lors de son point de presse d’après-match.»

Retrouver le rythme et la confiance

La formation de Chicago n’a réussi à trouver le fond du filet de Pekka Rinne qu’à deux reprises en trois rencontres. Aussi, le défenseur-étoile Duncan Keith estime que les Blackhawks n’ont pas joué leur style de jeu durant les trois premiers affrontements.

«Nous n’avons pas joué dont la façon que nous sommes capables. C’est certain qu’il faut leur donner du crédit, car ils ont bien joué et ils sont rapides, a-t-il dit au quotidien "Chicago Sun-Times". Nous devons retrouver notre rythme et notre confiance, et jouer notre meilleur match jeudi. On doit y aller une victoire à la fois et bâtir sur là-dessus.»

Quenneville a par ailleurs donné congé d’entraînement à sa formation mardi.

«On va leur donner une journée de repos pour que chacun réfléchisse de son côté. Nous allons nous regrouper mercredi et reprendre l’entraînement», a affirmé l’instructeur, qui s’attend à un retour en force de ses hommes.