Montréal - New York

Shea Weber: «Performance très solide»

Publié | Mis à jour

Shea Weber n’est pas facilement impressionnable. Malgré le jeu pratiquement sans faille de son équipe, le défenseur a refusé de pavoiser.

«Je n’irais pas jusqu’à dire que nous avons disputé un match parfait. Nous avons commis quelques erreurs, c’est bien évident, a-t-il indiqué, une fois de retour au vestiaire.

«Mais c’est effectivement une performance très solide», a-t-il fini par admettre.

Pour enregistrer la 25e victoire de sa carrière en séries éliminatoires, Carey Price a eu à repousser 20 tirs.

Rarement a-t-il paru dans le pétrin ou a-t-il eu à enchaîner les déplacements latéraux.

«Lors des deux premiers matchs, nous leur avons accordé beaucoup trop de chances de qualité. Ils ont eu des échappées, des occasions de marquer depuis l’enclave. Ce soir [dimanche], nous avons protégé Carey de meilleure façon. On s’est assuré qu’il ait la vie plus facile», a noté Weber.

Trio efficace

Pour la deuxième fois en trois soirs, le trio de Tomas Plekanec a été le plus efficace.

Paul Byron a obtenu une occasion de marquer et a distribué une solide mise en échec aux dépens de Derek Stepan sur la même séquence.

Quant à Brendan Gallagher, il a continué de soulever l’ire des défenseurs des Rangers en se présentant constamment près du demi-cercle d’Henrik Lundqvist au moment où les arbitres faisaient entendre leur sifflet.

«Nous avons connu un bon départ dès la première présence. C’est important sur les patinoires adverses de pouvoir imposer son rythme et réduire la foule au silence aussi longtemps que nous avons été en mesure de le faire ce soir», a déclaré le fougueux attaquant.

Couper la longue passe

En plus de souligner le travail efficace des quatre unités, Gallagher a louangé le jeu hermétique des arrières qui ont été en mesure d’empêcher les longs jeux des Rangers en territoire neutre, l’une de leurs spécialités.

«Sur chaque trio, ils ont un gars qui peut décamper à toute vitesse. Nos défenseurs ont fait un bon travail pour les empêcher d’exploiter cette stratégie. C’est une tâche colossale et ils s’en sont occupés à merveille, a-t-il vanté. C’est sûr qu’ils vont obtenir d’autres occasions de marquer, mais on doit les empêcher de prendre leur erre d’aller dans la zone neutre.»

Radulov en feu

Grâce à ce gain et cette avance de 2-1 dans la série, le Canadien a repris l’avantage de la glace. Toutefois, Alexander Radulov a pris soin de mettre en garde quiconque pourrait penser que les Rangers sont dans le pétrin.

«C’est un quatre de sept. On n’a rien accompli encore. On peut savourer le moment ce soir [dimanche], mais, dès demain [lundi], on doit amorcer notre préparation pour la prochaine rencontre. C’en sera une très importante.»

Le Russe connaît un début de séries du tonnerre. Avec les deux points récoltés dimanche, Radulov occupe le sommet des pointeurs du Tricolore.