Boston - Ottawa

Les Sénateurs se sauvent avec la victoire

Publié | Mis à jour

Bobby Ryan a inscrit le but de la victoire en prolongation pour les Sénateurs d’Ottawa qui se sont imposés 4-3 devant les Bruins de Boston, lundi, au TD Garden. La troupe de Guy Boucher a ainsi pris les devants 2-1 dans la série quart de finale de l’Association de l’Est.

Alors que les Sénateurs profitaient d’un avantage numérique, Ryan a complété un beau jeu de passes d’Erik Karlsson et de Kyle Turris pour donner la victoire aux siens au début de la période de surtemps.

Ryan rachetait ainsi une bévue qu’il avait commise en deuxième période alors que son équipe avait les devants 3-1.

Après que Ryan eut cafouillé avec le disque à la ligne bleue des Sénateurs, David Backes s’en est emparé et s’est retrouvé seul devant Craig Anderson qu’il a déjoué sans difficulté. Ce but allait donner le momentum nécessaire aux Bruins pour compléter leur remontée.

Les Sénateurs en contrôle

Les Sénateurs sont sortis en force sur la patinoire du TD Garden et ont dominé la première période. La formation canadienne a d’ailleurs marqué deux buts en 25 secondes en début de match.

Du fond de son territoire, Karlsson a servi une passe parfaite à Mike Hoffman à la ligne bleue adverse. Seul devant Tukka Rask, Hoffman a complété le travail grâce à une feinte spectaculaire.

Les Sénateurs ont doublé leur avance quelques secondes plus tard. Après que Karlsson eut empêché une sortie de zone des Bruins, l’attaque des visiteurs s’est déployée devant Rask. Posté dans l’enclave, Derick Brassard a finalement saisi une rondelle libre devant le gardien des Bruins pour la pousser dans le filet.

En début de deuxième, Hoffman a touché la cible à nouveau, en avantage numérique, grâce à un tir puissant qui a déjoué Rask à sa droite.

Remontée spectaculaire

Les Bruins ont ensuite amorcé une remontée spectaculaire, marquant deux buts en 42 secondes.

C’est d’abord un tir de la pointe qui a dévié sur Noel Acciari qui a surpris Anderson. Peu après, Backes a marqué pour les Bruins à la suite de l’erreur de Ryan. David Pastrnak a complété le retour de son équipe, en avantage numérique, grâce à un lancer frappé qui n’a laissé aucune chance à Anderson.

Ce dernier a repoussé 17 des 20 tirs dirigés contre lui au cours de la rencontre. Pour sa part, Tuukka Rask a cédé quatre fois sur 32 lancers.

Le quatrième match de la série entre les deux formations aura lieu mercredi, à Boston.