Montréal - New York

Canadiens: un match sans faille

Canadiens: un match sans faille

Patrick Lalime

Publié 17 avril 2017
Mis à jour 17 avril 2017

Les Canadiens de Montréal ont pris l’avance 2-1 dans leur série de premier tour des séries éliminatoires en remportant le troisième match face aux Rangers de New York, 3-1, au Madison Square Garden. Et pour ce faire, les hommes de Claude Julien ont disputé un match quasi parfait.

Le Tricolore a tout fait correctement et c’est un des plus beaux matchs que j’ai vus cette saison.

Le CH n’a absolument rien donné aux Rangers. Au final, la formation montréalaise n’a commis que huit revirements au total, comparativement à 21 et 15 lors des deux premières parties de la série.

Oui, on peut dire que les Rangers ont amorcé ce troisième duel sans émotion véritable, eux qui jouaient devant leurs partisans. Mais on peut également dire que le CH a fait du très bon travail pour empêcher les Rangers de jouer avec émotion. Le Tricolore n’a donné que des miettes aux «Blue Shirts» en début de rencontre si bien qu’ils leur étaient impossible de gagner du momentum.

Quatre bons trios

La force des Canadiens est qu’ils peuvent compter sur quatre bons trios à l’attaque. Et Claude Julien n’a pas eu peur de donner de bonnes minutes à son quatrième trio, composé de Steve Ott, Dwight King et Torrey Mitchell, qui a disputé un très bon premier match cette saison en séries, en remplacement d’Andreas Martinsen.

La victoire d’hier est le résultat d’un effort d’équipe. Ce n’est pas seulement la performance, par exemple, de Carey Price qui a permis au CH d’obtenir le gain. Tout le monde connaît son rôle dans cette équipe.

Et que dire des unités spéciales. Le Tricolore a marqué à deux reprises en avantage numérique grâce à Artturi Lehkonen et Shea Weber.

S’il y a un petit point négatif toutefois, ce sont les trois pénalités mineures qu’ont écopées les joueurs du Bleu-Blanc-Rouge.

Radulov, pas seulement spectaculaire

Oui, le but à une main d’Alexander Radulov était spectaculaire (à voir dans la vidéo ci-dessus). Oui, la passe qu’il a faite à Alex Galchenyuk tout juste avant le filet de Shea Weber était sensationnelle.

Mais, le Russe n’a pas seulement été impressionnant, hier. Il a été drôlement efficace.

En deuxième période, Radulov a effectué un long repli en défensive pour faire avorter un jeu. Ça, c’est le genre de comportement qui en dit long. Pour l’avoir vécu, c’est quelque chose que les joueurs apprécient au plus haut point.

Il joue pour l’équipe et non pas seulement pour lui.

Et au final, c’est cette attention aux détails qui a fait la différence lors de ce match.

Les Canadiens ont tout fait très bien, ont disputé un match sans faille et ont pris l’avantage dans cette série.

Tout ça au Madison Square Garden.

(Un texte de Patrick Lalime; propos recueillis par Alexandre Parent)