Montréal - New York

Un message pour Chris Kreider

Publié | Mis à jour

Chris Kreider se retrouvait sous les réflecteurs avant même le début de la série. On rappelait sa collision avec Carey Price lors du premier match de la finale de l’Est en 2014. Après deux rencontres, Kreider fait encore parler de lui, mais pour une raison différente.

Kreider n’a toujours pas été un facteur dans cette série. À quelques heures du troisième match entre le Canadien de Montréal et les Rangers de New York, Alain Vigneault lui a lancé un petit message.

«Je m’attends à plus de lui, a reconnu Vigneault. Chris est un attaquant en puissance, un des meilleurs selon moi dans la LNH. Il a un bon coup de patin et il est très physique. Mais jusqu’à maintenant, il a connu deux matchs ordinaires. Et il serait le premier à le dire. Il aura une opportunité ce soir de mieux jouer.»

Sur le strict plan des statistiques offensives, Kreider a un zéro dans la colonne des buts et des passes après deux rencontres. Il a distribué sept mises en échec, mais il n’a pas dérangé le travail de Price. On le sent plus hésitant à s’aventurer près du cercle du gardien adverse.

Inconsciemment ou non, Kreider chercherait-il à changer son image ou sa réputation d’ennemi des gardiens adverses? Est-ce qu’il aurait été dérangé par l’attention qu’il a suscitée avant l’ouverture de cette série ?

«Tu ne poses pas la question à la bonne personne, a répliqué l’entraîneur en chef des Rangers. Même s’il s’était confié, je ne le dirais pas.»

Kreider a mené la LNH cette saison avec quatre punitions pour obstruction contre le gardien.

Le mystère

En conférence de presse après l’entraînement matinal au Madison Square Garden, Vigneault a refusé de dire s’il fera des changements ou non à sa formation.

À l’entraînement, les Rangers ont entretenu le mystère en ne faisant aucun exercice avec des trios ou des duos à la ligne bleue.

Ryan McDonagh a décrit l’un des enjeux de son équipe pour ce premier match de la série à Manhattan.

«Nous devrons resserrer notre jeu défensif et mieux jouer dans la zone centrale, a mentionné le capitaine. Henrik ne peut pas recevoir autant de tirs.»