Crédit : Ben Pelosse / JdeM

Montréal - New York

Phillip Danault sauve constamment les Canadiens

Publié | Mis à jour

Le jeu polyvalent du Québécois Phillip Danault a charmé pratiquement tous les entraîneurs qui ont croisé sa route : Joel Quenneville, Michel Therrien et, enfin, Claude Julien cette année...

Un aspect du jeu en particulier rend justice au travail minutieux de cet éternel sous-estimé.

On peut lire dans un récent article publié par l’analyste Tyler Dellow (The Athletic) que Danault arrive au huitième rang du circuit pour ce qui est de sauver son équipe après une mise au jeu perdue dans son territoire.

Plus précisément, Phillip Danault montre le huitième meilleur différentiel de tirs (exprimé en pourcentage) de la saison régulière sur les présences qui commencent avec une mise au jeu perdue en zone défensive. Il est extrêmement difficile de regagner la possession de la rondelle dans ces circonstances, c’est pourquoi Dellow reconnaît l’utilité des joueurs qui parviennent à en limiter les dégâts.  

Une statistique qui sourit à Phillip Danault
Crédit photo : Tyler Dellow, The Athletic

Sur le plan hockey, cela signifie que Danault maintient un haut niveau de concentration en défensive de zone, donne de bons appuis à ses coéquipiers en sorties de territoire et remporte ses duels à un contre un.

Cette attention aux détails explique en partie pourquoi Claude Julien a fait de Danault son centre numéro un en séries, l’employant à outrance.