New York Rangers v Montreal Canadiens - Game Two

Crédit : AFP

Montréal - New York

Le caractère de Radulov

Publié | Mis à jour

Claude Julien a utilisé souvent le mot «caractère». Il l’a employé pour décrire le but égalisateur à la toute fin de la troisième période, mais aussi pour résumer le match d’Alexander Radulov.

Avant la troisième période, Radulov ne se destinait pas pour jouer le rôle du héros.

«Alex sera le premier à le dire, il n’a pas aimé les deux punitions qu’il a reçues, a rappelé Julien. C’était une punition pour un cinglage et une autre pour un bâton élevé. Tu tentes d’éviter ce type de punitions. Il doit rester discipliné. Mais il a réalisé ses fautes. Il s’est repris. Il a joué tout un match avec une performance de trois points. Quand un joueur se reprend d’une telle façon, ça démontre son caractère et son désir de gagner.»

En plus d’obtenir le but gagnant en prolongation, Radulov a servi une passe parfaite sur le but égalisateur de Tomas Plekanec alors qu’il restait seulement 17,3 secondes en troisième période.

Heureux pour Plekanec

Julien a également eu de bons mots pour Plekanec.

«Ses coéquipiers savent qu’il joue toujours contre les meilleurs trios de l’équipe adverse et qu’il se sacrifie pour le bien de l’équipe, a dit l’entraîneur en chef. Il fait un bon travail défensif et il en retire une fierté. Ce n’est pas toujours le boulot le plus agréable, mais il le fait bien. J’étais heureux de le voir recevoir une récompense. Il le méritait. Et je sais que ses coéquipiers étaient heureux pour lui après son but en fin de troisième.

«Nous avons travaillé fort pour nos buts, a-t-il continué. Nous le méritions. Quand nous avons marqué le but égalisateur, tout le monde était soulagé.»

Galchenyuk promu

Alex Galchenyuk a gagné la confiance de Julien lors de ce deuxième match. Encore une fois à l’aile gauche du quatrième trio aux côtés de Steve Ott et d’Andreas Martinsen en début de rencontre, Galchenyuk a retrouvé sa place avec Andrew Shaw et Artturi Lehkonen dès le début de la deuxième période.

«Il avait de l’énergie ce soir, a souligné Julien. À un moment, je me disais que c’était une bonne idée de descendre (Dwight) King pour grossir notre quatrième trio. J’ai utilisé Alex à la gauche et au centre au sein du troisième trio. Tu dois récompenser un joueur quand il joue un bon match.»

Galchenyuk a terminé la rencontre avec une passe et cinq tirs. Pour battre les Rangers, le CH aura besoin du flair offensif du numéro 27. Et il aura plus d’occasions de faire du bruit avec des coéquipiers plus talentueux comme Lehkonen et Shaw.