Minnesota - St. Louis

L'attaque du Wild en panne

Publié | Mis à jour

Le Wild du Minnesota peine à trouver le fond du filet et devra trouver des solutions rapidement afin de réussir à déjouer le gardien Jake Allen.

Après avoir échappé le premier match 2-1 en prolongation, la troupe de Bruce Boudreau a subi un autre revers de 2-1 vendredi, cette fois en temps réglementaire.

«C’est un bon début, mais le travail n’est pas terminé, a lancé Jaden Schwartz au NHL.com. Nous savons que les deux dernières victoires sont les plus difficiles à aller chercher. Ils vont décocher des lancers de partout. Nous sommes très heureux de retourner à la maison. Nous avons accompli du bon boulot, mais le plus difficile reste à venir.»

En plus d’Allen qui excelle depuis le début des éliminatoires, le défenseur Joel Edmundson a eu son mot à dire dans les deux premiers duels.

L’arrière a compté le but décisif en prolongation mercredi, avant d’inscrire le premier filet de la rencontre vendredi.

«Peut-être chez les Pee-Wee lorsque je jouais comme attaquant, mais non, ça ne m’est jamais arrivé chez les professionnels [de marquer lors de deux matchs de suite]», a dit le principal intéressé.

Pas de panique

Même si le Wild se retrouve dans une position difficile, les joueurs demeurent calmes et prêts à relever le défi qui les attend.

«Nous devons marquer plus de buts, a souligné Ryan Suter. C’est difficile de remporter des matchs quand tu as autant de difficulté à compter. Nous devons simplement nous concentrer sur le prochain match et trouver une façon de mettre la rondelle dans le fond du filet.»

Le gardien Devan Dubnyk a abondé dans le même sens.

«Lorsque c’est aussi serré, un seul jeu peut faire la différence. Nous devons continuer à jouer notre match, a-t-il expliqué. On prend ça une rencontre à la fois.»