New York Rangers v Montreal Canadiens - Game Two

Crédit : AFP

Montréal - New York

Grâce aux vétérans, les Canadiens trouvent la bonne recette

Grâce aux vétérans, les Canadiens trouvent la bonne recette

Patrick Lalime

Publié 14 avril 2017
Mis à jour 14 avril 2017

Mené par ses vétérans, les Canadiens de Montréal semblent avoir trouvé la bonne recette, en rebondissant avec caractère face aux Rangers de New York, vendredi soir.

Les troupes de Claude Julien ont transformé la pression en motivation et ils n’ont jamais abandonné bien que les Rangers trouvaient toujours le moyen de répliquer immédiatement à leurs buts. La déception aurait pu les miner alors qu’ils tiraient de l’arrière jusqu’à la dernière minute de la troisième période, mais ils ont continué à travailler avec acharnement. Je n’ai jamais senti les Canadiens tendus.

À la lumière du revers de 2-0 subi au premier match, Claude Julien avait souligné le nombre de batailles à un contre un perdues par ses troupes. Le but de Radulov démontre que le Tricolore en a tiré des leçons. Le numéro 47 a gagné une épreuve de force devant le filet aux dépens de Mika Zibanejad pour semer l’hystérie au Centre Bell.

Radulov fait d’ailleurs partie d’un groupe de vétérans qui ont montré beaucoup de fougue pour paver la voie aux troupes.

Tomas Plekanec ne s’est peut-être pas entièrement fait pardonner pour sa saison, mais il a élevé son jeu ce soir avec un but dans une situation très critique. Il a d’ailleurs terminé la soirée avec une efficacité de 63% aux cercles des mises au jeu.

Steve Ott et Shea Weber – qui a jeté les gants devant J.T. Miller - ont quant à eux offert l’élément de robustesse qui est très important en séries. Je crois que les Canadiens ont trouvé le bon mélange en incorporant cela à leur stratégie.

Quant au jeune Alex Galchenyuk, qui a pris la place de Dwight King sur le troisième trio au cours du match, je crois qu’il a joué un bon match dans les circonstances. Il était plus engagé et on le voyait défier des joueurs à un contre un, ce qui est bon signe.

Un duel de titans

Comme prévu, nous sommes très bien servis avec un excellent duel de gardiens de but jusqu’ici.

Après avoir offert un blanchissage en lever de rideau, Henrik Lundqvist a encore une fois été très occupé, lui qui a repoussé 54 des 58 lancers en sa direction.

C’est impressionnant de voir de telles performances de la part des deux gardiens alors que les deux équipes génèrent des chances de bonne qualité. Détrompez-vous, je crois que Carey Price a été excellent même s’il a accordé trois buts. Je retiens son arrêt clé avec son épaule pour stopper le tir de Jimmy Vesey en prolongation. Il s’agit d’un des moments importants de la rencontre.

Un texte de Patrick Lalime