Montréal - New York

Alexander Radulov donne la victoire aux Canadiens en prolongation

Publié | Mis à jour

Le Canadien a remporté une grosse victoire. Et c’est pratiquement un euphémisme. Alexander Radulov a fait sursauter le Centre Bell en marquant le but gagnant en prolongation dans un gain de 4 à 3 lors de ce deuxième match contre les Rangers.

À la fin de la première période de prolongation, Radulov a bondi sur un retour de tir de Max Pacioretty pour glisser la rondelle entre les jambières d’Henrik Lundqvist. Le CH en était à son 58e tir contre le « King Henrik ».

« C’est agréable, je suis heureux de la victoire, a dit Radulov. Mais nous n’avons rien accompli encore. Nous irons dans leur édifice et ce sera difficile. Nous devrons jouer comme les dix dernières minutes de la troisième et la prolongation. »

Avec cette victoire, le Tricolore partira pour Manhattan avec une égalité de 1 à 1 dans cette série.

Si Radulov a donné le dernier coup, l’histoire de ce match s’était écrite un peu plus tôt.

À la dernière seconde

Il restait 17,3 secondes. C’était le temps qui séparait le Canadien d’une catastrophe annoncée. Mais Tomas Plekanec a relancé cette série en marquant le but égalisateur en fin de troisième période.

Plekanec a battu Lundqvist en redirigeant une passe précise de Radulov pour créer l’égalité 3-3 et forcer la prolongation. Le CH a reçu la meilleure récompense possible pour son travail acharné dans les dernières minutes. Carey Price avait quitté son filet depuis près de 60 secondes quand Plekanec a finalement touché la cible.

Si la nervosité avait envahi le Centre Bell depuis le milieu de la deuxième période, il y a eu un immense cri de soulagement après ce but égalisateur.

Pour le Tricolore, le pire scénario aurait été de perdre les deux premiers matchs de cette série devant ses partisans. Plekanec et Radulov auront permis d’éviter le pire.

Et Price a également fait son travail. Si Lundqvist a fait face à un bombardement de 58 tirs, le gardien originaire de la Colombie-Britannique a également réalisé de gros arrêts. En prolongation, il a réussi un déplacement parfait à sa gauche pour frustrer la recrue Jimmy Vesey.

Shea Weber et Andreï Markov ont également joué une très bonne rencontre. En utilisant très peu Nikita Nesterov, Claude Julien a surtaxé ses deux meilleurs défenseurs. Et c’était le bon choix. Malgré ses 38 ans, Markov a terminé la rencontre à 33 min 37 s, alors que Weber a fini à 32 min 21 s.

Weber, qui a touché le poteau à deux reprises, a obtenu une passe sur le but décisif. L’ancien capitaine des Predators de Nashville a également fait sortir sa rage en deuxième période avec un combat contre J.T. Miller.

Le deuxième trio frappe

Limité à un seul tir lors du premier match, le trio de Plekanec, Paul Byron et Brendan Gallagher a fait son mea-culpa avec une sortie impeccable. Plekanec (1 but, 1 passe), Byron (1 but) et Gallagher (1 passe) ont passé un temps fou dans le territoire ennemi. À lui seul, Gallagher a décoché neuf tirs en direction de Lundqvist.

Jeff Petry a marqué l’autre but du CH aux dépens de Lundqvist. Auteur d’un jeu blanc à son premier départ dans cette série, Lundqvist a encore une fois tenu le fort. Le « King Henrik » a repoussé 54 tirs. Le Suédois n’a pas un style parfait, il se bat souvent avec la rondelle, mais il réussit sa principale mission, celle de bloquer la rondelle.

Michael Grabner, Rick Nash et Mats Zuccarello ont répliqué pour les visiteurs.

Le troisième match de cette série se déroulera, dimanche, au Madison Square Garden.