Montréal - New York

L’exécution était parfaite, selon Henrik Lundqvist

Publié | Mis à jour

Henrik Lundqvist en a bouché un coin à ses détracteurs en signant ce jeu blanc contre sa bête noire.

Il était coiffé d’un joli chapeau noir dans le vestiaire et il a longuement répondu aux questions des journalistes, étant visiblement fier de lui.

«On vient de disputer l’un de nos meilleurs matchs sur le plan collectif, a commenté le vétéran gardien. L’exécution était parfaite. Le Canadien forme l’une des meilleures équipes dans la ligue au chapitre du jeu de transition et on a joué un match intelligent pour les neutraliser sur cet aspect. On a excellé aussi en infériorité numérique.»

Lundqvist est bien au courant que les médias soulignaient en gros caractères sa mauvaise fiche contre le Canadien, surtout à Montréal.

«Je connais les chiffres, mais je me concentre sur ceux des séries et on avait éliminé le Canadien en six matchs en 2014, a rappelé le roi Henrik. J’ai confiance en moi.»

Il a bel et bien entendu la foule scander son nom en début de rencontre.

Un niveau bien différent

«J’ai trouvé cela amusant. J’ai eu beaucoup de plaisir à participer à ce match très intense. C’est si différent, le hockey des séries. Les équipes jouent avec l’énergie du désespoir», a raconté Lundqvist.

«J’avais hâte que cette série contre le Canadien débute. J’ai beau avoir 35 ans, j’avais des papillons dans l’estomac avant la rencontre.»

Alain Vigneault n’a pas été surpris par la performance de son gardien.

«Personne n’a été surpris. J’ai toujours su que Henrik était fort mentalement. L’équipe a joué de manière efficace lors des deux dernières périodes. On a bien géré le contrôle du disque, utilisant bien notre vitesse. Il demeure qu’un seul lancer a battu un gardien lors de ce premier match...», a ajouté l’entraîneur-chef des Rangers.