Montréal - New York

L’arbitrage en séries change-t-il vraiment?

L’arbitrage en séries change-t-il vraiment?

Stéphane Auger

Publié 13 avril 2017
Mis à jour 13 avril 2017

C’est un des clichés les plus utilisés quand vient le temps des séries : le hockey des séries est très différent de celui pratiqué en saison régulière. Il y a beaucoup plus d’intensité et par le fait même le potentiel d’infractions est plus grand.

De plus, le match est sous la loupe et chaque décision triple en importance aux yeux des partisans, joueurs, entraîneurs et autres participants.

Comme arbitre, tu dois t’assurer du bon déroulement du match et surtout de la sécurité des joueurs.

Mises en échec

En séries, les joueurs terminent leurs mises en échec à coup sûr. Mais parfois, la ligne est mince entre la mise en échec percutante et illégale. Comme arbitre, tu dois garder tes yeux un peu plus longtemps sur le contact et délaisser la rondelle.

Dans le match de mercredi entre les Canadiens et les Rangers, la mise en échec de Ryan McDonagh sur Max Pacioretty était tardive et les arbitres ont sévi.

McDonagh chassé pour son geste sur Pacioretty - TVA Sports

La protection des gardiens

C’est probablement l’aspect le plus important et le plus difficile à gérer. Toutes les équipes en séries vont tenter de déranger le gardien adverse. Le jeu est serré, il ne se marque pas beaucoup de buts et les joueurs vont pousser jusqu’à la limite de la légalité.

À cet effet, je vous dirais que le CH a été plus actif que les Rangers lors du match numéro un. Tour à tour, Brendan Gallagher, Steve Ott et Andrew Shaw ont tenté de déranger Henrik Lundqvist, mais tout en ne traversant pas la ligne.

Carey Price a été bien protégé, bien que les partisans aient retenu leur souffle lorsque Chris Kreider a patiné seul vers le gardien du CH.

Steve Ott dérange Henrik Lundqvist - TVA Sports

Conséquences

Il faut être aussi vigilant sur les infractions qui provoquent un changement de possession de rondelle. Gallagher et Phillip Danault ont été surpris par la vitesse des joueurs des Rangers et ont tous deux fauché les patins de leur adversaire. Il y a eu changement de possession, les arbitres ont sévi avec raison, même si la foule était en désaccord.

Gallagher et Danault ont péché - TVA Sports

Autres infractions

Il arrive certaines situations qui demandent un niveau de concentration élevé. La rondelle qui est lancée à l’extérieur de la patinoire de sa zone défensive n’est pas toujours facile à voir, mais un bon travail d’équipe permet de rendre la bonne décision, comme dans le cas de J.T Miller en deuxième période.

La pénalité à Alex Galchenyuk pour avoir joué la rondelle avec sa main sur la mise au jeu n’arrive pas souvent, mais le juge de ligne a été vigilant et le joueur du CH a été envoyé au cachot.

Galchenyuk puni pour avoir joué la rondelle avec sa main - TVA Sports

Dans son ensemble, le premier match a été bien arbitré par les officiels et ils ont bien établi le standard pour la prochaine partie.

Félicitations à Trent Knorr, qui travaillait dans son premier match en séries mercredi.

(Un texte de Stéphane Auger) 

(Dans la vidéo principale, en haut de l'article, voyez l'opinion de Stéphane Auger sur l'expulsion d'Andrei Markov en fin de match.)