Montréal - New York

Claude Julien prône la stabilité

Agence QMI / Jean-François Chaumont 

Publié | Mis à jour

Claude Julien a refusé de sortir le boulier pour changer ses trios et ses duos à la ligne bleue. Après un match et un revers de 2-0 contre les Rangers de New York, Julien a choisi de miser sur la stabilité.

Dans une ville comme Montréal où le niveau de patience chez les partisans restera toujours très faible, Julien a résisté à la tentation de chambouler son plan. Alex Galchenyuk se retrouvait encore une fois à l’aile gauche du quatrième trio avec Steve Ott et Andreas Martinsen.

Nathan Beaulieu et Nikita Nesterov, qui ont connu un départ très difficile dans cette série, formaient à nouveau la troisième paire à la ligne bleue.

La rencontre no 2 sera présentée sur les ondes de TVA Sports dès 19h.

«Je veux qu’on reste calme, c’était mon message après le premier match, a rappelé l’entraîneur en chef. C’est une série de sept. Il y a juste une équipe sur cinq qui a gagné à la maison mercredi. Dans une série de sept, il n’y a pas de matchs faciles. On pense un match à la fois. Il n’y a rien qui change. C’est important que nous soyons capables de gérer des situations comme une défaite et que nous soyons capables de rebondir dès la prochaine rencontre.»

«Nous restons calmes au sein du vestiaire, a renchéri le défenseur Jeff Petry. Nous avons confiance en notre équipe et en notre groupe de joueurs. Nous serons meilleurs pour le deuxième match. C’est assez simple comme stratégie.»

Rien à cacher

Julien a insisté sur un point important.

«Il n’y a pas lieu de paniquer, il n’y a pas de raison de faire des changements majeurs pour montrer de la panique, a-t-il répliqué. Nous n’avons rien à cacher. Il y a quelques gars qui seront les premiers à dire qu’ils peuvent faire mieux et nous le savons. Si nous jouons notre style, nous pouvons gagner avec ce groupe. Si ce n’est pas le cas, nous avons confiance que la profondeur que nous possédons nous aidera à connaître du succès. Nous avons une belle profondeur et nous pourrons utiliser ça à notre avantage à un moment donné.»

Pas de panique chez les Canadiens - TVA Sports

Emelin encore absent

Pour le premier match contre les Rangers, il ne fallait pas être un génie pour constater que Beaulieu et Nesterov ont passé beaucoup de temps dans leur propre territoire. Les statistiques avancées le démontraient également. Beaulieu et Nesterov ont eu le pire «Corci» des deux équipes à 34,88% et 35,14% respectivement. À titre comparatif, Shea Weber (65,91) et Andreï Markov (65,12) ont pratiquement eu «Corsi» deux fois meilleur.

«Ils ont eu quelques présences difficiles, mais ils étaient sur la patinoire avec le quatrième trio et on a essayé de les séparer par la suite, a précisé Julien. On sait qu’ils sont capables d’être meilleurs et qu’ils vont l’être. On a besoin de la contribution de chacun. Les deux sont capables de produire de bons jeux offensivement, c’était plus à propos d’anéantir des jeux de l’adversaire. Il faut dire que d’autres joueurs sur la patinoire auraient pu faire un meilleur travail pour limiter le temps dans notre territoire.»

À la veille du deuxième match, Julien a offert un vote de confiance à son troisième duo, mais il est aussi à court de solutions. Toujours incommodé par une blessure au bas du corps, Alexeï Emelin n’a pas participé à l’entraînement. Il reste donc uniquement Brandon Davidson comme option.

«C’est difficile pour moi de dire quand Emelin sera disponible, a souligné Julien. Il est encore évalué au quotidien, il était mieux aujourd’hui, mais il est un cas très douteux pour le deuxième match. On verra après cette partie, il pourrait peut-être nous accompagner à New York. Il n’est pas encore prêt pour s’entraîner avec nous.»

La formation à l'entraînement

Attaquants

Max Pacioretty-Phillip Danault-Alexander Radulov
Paul Byron-Tomas Plekanec-Brendan Gallagher
Dwight King-Andrew Shaw-Artturi Lehkonen
Alex Galchenyuk-Steve Ott-Andreas Martinsen

Défenseurs

Andrei Markov-Shea Weber
Jordie Benn-Jeff Petry
Nathan Beaulieu-Nikita Nesterov
Brandon Davidson

Gardien

Carey Price