Crédit : Ben Pelosse / JdeM

Impact

Wandrille Lefèvre suspendu par l'Impact

Agence QMI / Dave Lévesque 

Publié | Mis à jour

L’Impact de Montréal a suspendu le défenseur Wandrille Lefèvre mercredi à la suite d’une publication jugée préoccupante sur le réseau Instagram.

Le défenseur de 27 ans aurait partagé une photo de lui tenant un pistolet à air comprimé. On voit également, sur une table en arrière-plan, une carabine à air comprimé. On y voit aussi un bout de papier ou de carton qui semble être une petite cible.

La photo a, semble-t-il, été prise dans un centre d’amusement.

Sous la photo, Lefèvre fait référence à Donald Trump et commente : «Depuis que Donald est au pouvoir... Vaut mieux prévenir que guérir.»

Le commentaire est accompagné d’un émoji de clin d’œil.

La MLS impliquée

Suspendu jusqu’à ce que la direction de l’équipe ait approfondi son enquête, Lefèvre n’était pas à l’entraînement, mercredi matin.

Selon ce que «Le Journal de Montréal» a appris, la Major League Soccer se penche également sur le dossier. Un message laissé auprès d’un représentant du circuit est demeuré sans réponse.

Produit de l’Académie de l’Impact, Lefèvre a signé avec l’équipe première au début de la saison 2013.

L’arrière central a disputé 47 matchs, pour un total de 3734 minutes. Il cumule deux buts et autant de passes décisives.

Cette saison, Lefèvre a participé à deux rencontres pour un total de seulement 13 minutes. On l’a vu pour la dernière fois contre le Fire de Chicago, le 1er avril dernier.

Malade, il n’était pas en uniforme vendredi dernier, à Los Angeles.

Pas de commentaire

L’Impact s’est limité à un communiqué de presse laconique d’une phrase pour expliquer sa décision.

Le joueur n’a évidemment pas commenté la situation en attendant de connaître son sort.

C’est le genre de photo qui ne passe plus très bien dans les médias sociaux à notre époque.

Il faut maintenant se demander si la situation est suffisamment sérieuse pour que l’équipe songe à résilier le contrat son vétéran.

Une erreur

Selon une personne dans l’entourage de Lefèvre, celui-ci regrette d’avoir partagé cette photo et ne pensait pas qu’elle prendrait une telle proportion.

Il s’agit d’une blague qui a tout simplement été mal interprétée.

Toujours selon cette source, Lefèvre s’est rendu dans un centre d’amusement avec des amis, lui qui n’est pas un habitué des armes.

La photo litigieuse a été publiée mardi soir et a rapidement été retirée du compte Instagram de Wandrille Lefèvre.

Pour la petite histoire, l’Impact avait convié ses joueurs à une activité de paintball pour resserrer les liens au sein de la formation, l’an passé. C’est un peu ironique, diront certains.