Columbus - Pittsburgh

Bon départ de Marc-André Fleury et des Penguins

Agence QMI 

Publié | Mis à jour

Marc-André Fleury a été solide devant son filet pour procurer une victoire par la marque de 3-1 aux Penguins face aux Blue Jackets de Columbus, mercredi soir, à Pittsburgh.

Les Penguins ont donc pris les devants 1-0 dans leur série quart de finale de l’Association de l’Est.

Cette rencontre était présentée à TVA Sports 3.

À voir : Sommaire

C’est toutefois Matthew Murray qui devait entamer la rencontre devant le filet pour les champions en titre de la Coupe Stanley. La recrue a ressenti un inconfort lors de la période d’échauffement et il a quitté vers le vestiaire un peu plus tôt que ses coéquipiers. 

C’est finalement Fleury qui a défendu la cage des Penguins. Tristan Jarry était pour sa part assis sur le banc et agissait comme deuxième gardien. L’an passé, Murray avait agi comme gardien numéro un, alors que le Québécois souffrait d’une commotion cérébrale.

Fleury a finalement repoussé 31 des 32 rondelles dirigées vers lui.

Les Penguins opportunistes

À un certain moment en début de période médiane, les tirs étaient 16-3 en faveur des Blue Jackets, mais le quatrième des favoris de la foule est venu du bâton de Bryan Rust et il s’est frayé un chemin jusque dans le filet.

Moins de trois minutes plus tard, Phil Kessel a obtenu du temps avec la rondelle, avant de décocher un lancer très précis dans la partie supérieure du but qui a surpris Sergei Bobrovsky.

L’ancien des Bruins de Boston et des Maple Leafs de Toronto s’est échappé quelques instants plus tard, mais cette fois, c’est le gardien des visiteurs qui a eu le dessus.

Nick Bonino a inscrit l’autre but, dans la victoire.

L’attaquant Evgeni Malkin effectuait pour sa part un retour au jeu. Le Russe n’avait pas joué depuis le 15 mars, en raison d’une blessure au haut du corps, alors que les Penguins s’étaient inclinés par la marque de 4-0 face aux Flyers de Philadelphie. Il a terminé sa soirée de travail avec une récolte de deux mentions d’aide et trois tirs au but.

De son côté, Bobrovsky a accordé trois buts sur 29 tirs.