Montréal - New York

«Henrik est encore un des meilleurs» – Pacioretty

Agence QMI / Jean-François Chaumont

Publié | Mis à jour

Henrik Lundqvist ne ressemblait en rien à un gardien sur le déclin. Le Suédois était un des principaux sujets de discussion dans le vestiaire du Canadien après le premier match de cette série.

«Il y a eu plusieurs questions au sujet de Lundqvist depuis les derniers jours. Mais on oublie probablement qu’il est l’un des meilleurs gardiens de la LNH depuis plus de dix ans, a rappelé le capitaine Max Pacioretty. Je n’ai jamais cru qu’il avait ralenti. Quand tu rentres en séries, tu t’attends à voir les meilleurs joueurs jouer comme les meilleurs joueurs. Il était clairement à son sommet pour ce match. Ce sera notre travail de finir nos jeux pour réussir à le déjouer.»

«Henrik a bien joué, il a fait de gros arrêts dès le début du match, a renchéri le défenseur Shea Weber. Il bloquait les premiers tirs et il ne laissait pas de longs retours. En deuxième période, j’ai eu une bonne chance contre lui, mais il a été rapide dans son déplacement pour bloquer mon tir.»

Carey Price a aussi eu de bons mots pour son homologue des Rangers.

«Il a été très bon, a répliqué le numéro 31 du Tricolore. Je trouve qu’il a joué un bon match, il était en contrôle de ses gestes.»

Juste un match

Si Lundqvist a terminé la rencontre avec un jeu blanc et 31 arrêts, Price a aussi eu une bonne soirée en repoussant 29 des 30 tirs des Rangers.

«Je crois que nous avons très bien joué ce soir, assez pour l’emporter. Nous devons continuer à travailler fort et la chance tournera de notre côté.» - Carey Price

Price restait très calme malgré un premier faux pas dans cette série.

«C’est juste un match, c’est une série de sept. Nous ne nous attendions pas à gagner 16 matchs d’affilée. Nous aimerions ça. Mais nous avons perdu ce premier match et il faut maintenant se concentrer sur la prochaine rencontre.»

Des frissons

Shea Weber et Steve Ott connaissaient déjà le hockey des séries, mais ils ont expérimenté la folie du printemps à Montréal pour une première fois.

«Ce n’était pas le résultat espéré, mais c’était incroyable comme atmosphère, a mentionné Weber. J’avais la chair de poule avant le début de la rencontre. Il y avait énormément d’énergie.»

«Je suis un partisan du hockey même si je joue depuis longtemps et j’avais regardé plusieurs rencontres du Canadien à la télévision en séries, a poursuivi Ott. J’avais une petite idée de ce à quoi m’attendre. C’était phénoménal. J’avais même vu des vidéos sur YouTube dernièrement de la dame qui chante l’hymne national du Canada. Elle (Ginette Reno) m’a procuré des frissons.»

Utilisé au centre d’Alex Galchenyuk et d’Andreas Martinsen, Ott a terminé la rencontre avec un tir et quatre mises en échec en un temps de jeu de 12 min 23 s.