Montréal - New York

Les Canadiens perdent le premier match de la série contre les Rangers

Agence QMI / Jonathan Bernier

Publié | Mis à jour

Les partisans étaient dans le coup, Ginette Reno était dans le ton et le Canadien de Montréal était prêt.

D’ailleurs, la troupe de Claude Julien a tout fait pour l’emporter, sauf déjouer Henrik Lundqvist.

Dans une victoire de 2-0 des siens, le gardien des Rangers de New York a repoussé les 31 tirs auxquels il a fait face dans le match initial de la série de premier tour, mercredi au Centre Bell.

À VOIR : Sommaire

BUT | Tanner Glass jette une douche froide sur le Centre Bell

Bien qu’il ait paru nerveux en début de rencontre, le «Roi Henrik» a repris son trône. Du moins pour une soirée.

Malgré la foule sur son dos dès le départ, le Suédois a gagné en confiance à mesure que la rencontre avançait et que le Canadien le mettait à l’épreuve.

Il est parvenu à résoudre le mystère du Centre Bell en remportant une première victoire sur Carey Price dans un match complété par les deux gardiens depuis le 30 mars 2012. Il a du même coup permis aux «Blueshirts» de prendre les devants 1-0 dans cette série.

Surpris par Glass

Cependant, Price n’a pas à rougir de sa performance. On s’attendait à un duel de gardiens, on y a eu droit. À l’instar de son homologue, l’homme masqué ­d’Anahim Lake a offert quelques petits miracles.

Seul un tir-surprise de Tanner Glass, à la suite d’une mise en jeu à sa gauche, a eu raison de lui.

Glass, qui occupait le rôle de 12e attaquant, a donc donné raison à Alain Vigneault de faire appel à ses services.

«Oui, j’ai été surpris. Mais il a mis du poids. C’était un bon tir», a soutenu le gardien du Canadien.

Et dire que le vétéran de 33 ans a passé pratiquement toute la saison dans la Ligue américaine.

Ce but survenu à mi-chemin du premier vingt a quelque peu mis un frein à l’excellent début de match du Tricolore et à l’enthousiasme de la foule.

Les Rangers ont mis une période à s’ajuster, mais à compter du deuxième engagement, ils ont ouvert la machine.

Constamment embouteillé dans sa zone, le quatrième trio n’a pas touché à la rondelle pendant plusieurs minutes.

La troupe de Vigneault ne s’est donc pas trop laissé impressionner par la présence d’Alex Galchenyuk sur cette unité (il a fini la rencontre au sein du troisième trio).

«Ils ont marqué malgré le fait que nous avons connu une excellente première période. Ça nous a un peu joué dans la tête», a indiqué Phillip Danault à propos de ce début de période plus lent.

Suspension pour Markov ?

Il faut dire également que le Tricolore a bénéficié de deux supériorités numériques consécutives en fin de premier tiers sans être en mesure d’en profiter. Une opportunité qui aurait pu faire tourner le vent en sa faveur.

Par ailleurs, sans nécessairement parler d’indiscipline, le Canadien a écopé de punitions qui lui ont coupé les ailes.

«On a écopé de mauvaises punitions en zone offensive. Moi le premier, a souligné Danault. Il restait six minutes lorsque j’ai écopé de la mienne et ce n’était que 1-0.»

Parlant de punition, Andrei Markov pourrait bien recevoir un appel de ­Stéphane Quintal, jeudi. Dans les derniers instants de la rencontre, le défenseur du Canadien a écopé d’une inconduite de 10 minutes pour avoir asséné un coup de bâton dans la fourche de Rick Nash; un geste identique à celui qui avait valu deux matchs de suspension à Brad Marchand, il y a quelques jours.

Michael Grabner a inscrit le deuxième but des Rangers dans un filet désert.