Montréal - New York

«Beaucoup d’éléments positifs» – Steve Ott

Agence QMI / Jonathan Bernier

Publié | Mis à jour

Le Canadien de Montréal tire de l’arrière dans la série, mais les hommes de Claude Julien sont loin d’en faire un drame. Leur performance leur permet de croire que l’issue de la prochaine rencontre sera en leur faveur.

«Il y a certainement de petits points à améliorer, mais quand tu obtiens autant d’occasions de qualité, comme ce fut le cas pour nous ce soir, c’est bon signe. C’est signe qu’il y a beaucoup d’éléments positifs à tirer de cette rencontre», a déclaré Steve Ott, à son retour au vestiaire.

Max Pacioretty abondait dans le même sens. Selon lui, la rencontre aurait très bien pu se terminer à l’avantage du Canadien.

«On leur a donné un peu de momentum en début de deuxième période et en raison de quelques punitions, mais on a bien joué pendant la majeure partie du match, a indiqué le capitaine. À certaines occasions, nous aurions pu sauter sur des retours de lancer, mais nous n’avons pas été en mesure de le faire.»

Temps et espace

Dans une série mettant aux prises deux gardiens aussi dominants, rater des occasions en or risque de coûter cher.

D’autant plus que chaque présence autour du filet adverse sera chèrement gagnée.

«L’espace est limité sur la glace. Les lignes de passe se referment très rapidement. Espérons que nous saurons exploiter notre vitesse lors du prochain match pour être en mesure de créer plus d’espace», a analysé Pacioretty.

En accord avec son capitaine, Phillip Danault soutient que ses coéquipiers et lui devront faire preuve de plus de détermination à proximité de Lundqvist.

«Il faut créer de la circulation et travailler plus fort autour du filet. Il faut être plus affamé près de la peinture bleue. On a également perdu trop de batailles le long des rampes.» - Phillip Danault

Cela dit, c’est dommage que les attaquants du Tricolore n’aient pu profiter du départ chancelant du Suédois. Ce qui n’est rien pour les décourager.

«C’est une question de pourcentage. Lundqvist est un excellent gardien, mais avec autant de chances de marquer, nous finirons par trouver une façon de le battre», a déclaré Ott.

Match pour hommes

Les partisans du Canadien ont quitté le Centre Bell sur leur appétit, mais ils peuvent au moins se consoler. Après avoir dû se taper trois semaines de matchs somnifères, ils ont eu droit à beaucoup d’action.

Les deux formations ont tenté de donner le ton dès le départ avec de solides mises en échec.

Jordie Benn a souhaité la bienvenue à Tanner Glass avec un solide coup d’épaule en zone neutre.

Dans le camp adverse, Dan Girardi a frappé tout ce qui bougeait comme en font foi ses cinq mises en échec solides. D’ailleurs, Pacioretty en a eu pour son rhume en subissant trois coups d’épaules du défenseur sur la même séquence.