CF Montréal

Protéger Ballou

Publié | Mis à jour

Assis à ses côtés dans le vestiaire de l’Impact de Montréal, le capitaine Patrice Bernier compte bien servir d’allié au jeune Ballou Tabla dans le cadre de ses premiers pas chez les professionnels.

Bernier est justement celui qui a offert une passe à Ballou sur son premier but en carrière dans la Major League Soccer (MLS), samedi, dans le verdict nul de 2-2 contre le Fire de Chicago.

En tant que vétéran, Bernier assistera également le jeune homme dans les autres aspects de la vie d’un joueur de soccer professionnel, notamment à l’extérieur du terrain.

«C’est important pour moi et pour les plus vieux de s’assurer de le protéger pour que son développement continue, a ainsi mentionné Bernier, mardi, après l’entraînement de l’Impact. J’ai vu beaucoup de gars avec du talent qui n’ont pas nécessairement eu de longues carrières.»

«Nous savons comment c’est, a poursuivi le capitaine. Quand les choses vont bien, on peut t’encenser. Maintenant, il va avoir une face plus connue et il doit apprendre ce qu’est être un professionnel. Il faut qu’il reste Ballou, mais en même temps, il ne doit pas rentrer dans certaines choses qui pourraient le distraire de la trajectoire du terrain.»

Pour le moment, Bernier adore ce qu’il voit du jeune homme qui vient de célébrer ses 18 ans.

«Il arrive tout juste dans les rangs professionnels et il a déjà marqué, c’est bien, c’est bon pour la confiance, mais il y a encore beaucoup de choses qu’il va apprendre et qu’il va développer dans son jeu, a encore prévenu Bernier. Il faut tout simplement lui parler, s’assurer que les moments forts ne soient pas trop intenses, car il va aussi y avoir des bas et faut passer à travers ces moments-là.»

Avoir du plaisir

Dans le cas de Dominic Oduro, un attaquant de 31 ans, il recommande tout d’abord à Ballou de s’amuser.

«Il est jeune, il doit juste jouer et avoir du plaisir», a indiqué Oduro.

Le Ghanéen sert ainsi un conseil qu’il a lui-même reçu de la part de Kei Kamara lors de leur repêchage dans la MLS en 2006.

«Quand j’ai été repêché en 2006 (par le FC Dallas), Kamara m’avait dit qu’on devait juste y aller et avoir du plaisir, a raconté Oduro. Ça fait maintenant plus de 10 ans et je m'amuse encore.»