Club de foot Montréal

L’Impact doit développer «l’instinct du tueur», selon Bernier

Publié | Mis à jour

Le capitaine de l’Impact, Patrice Bernier, a de nouveau déploré le relâchement de son club en toute fin de match, samedi, ce qui a permis au Fire de lui soutirer un match nul de 2-2.

Après avoir pris les devants 2-1 grâce à un but du jeune Ballou Tabla, l’Impact a plié et a fini par accorder le but égalisateur environ trois minutes plus tard.

«On a travaillé fort pour aller chercher l'avantage et prendre le deuxième but comme ça, c'est décevant, c'est un peu comme le match contre Seattle», a souligné Bernier, après le match.

«Il faut qu'on ait plus l'instinct du tueur pour finir les matchs, c'est 90 minutes, c'est de la concentration», a lancé le capitaine, déçu de ce moment de faiblesse.

Bernier a aussi eu de bons mots pour le nouveau venu du Fire, Bastian Schweinsteiger, un joueur qui «a une bonne qualité de passe» et que l’Impact a laissé travailler un peu trop à son aise.

Le capitaine a aussi salué l’effort du jeune Tabla, qui a marqué son premier but dans la MLS.

Voyez son entrevue dans la vidéo ci-dessus.