Hockey

Le festival offensif de la relève

Agence QMI / Mario Morissette 

Publié | Mis à jour

En juin, les dépisteurs-chefs des équipes de la LNH ne miseront pas l’avenir de leur organisation sur les performances épiées durant un seul match. En revanche, ils ont constaté que la prochaine cuvée admissible à la prochaine séance de repêchage possédait de belles qualités offensives!

Au terme d’un duel échevelé, Équipe Cherry a vaincu Équipe Orr par le pointage de 7-5, lundi soir au Centre Vidéotron, lors du match annuel des meilleurs espoirs Sherwin-Williams de la Ligue canadienne de hockey.

Cette rencontre était présentée en direct à TVA Sports. 

Le Finlandais des Winterhawks de Portland, Henri Jokiharju, a animé l’offensive des vainqueurs à l’aide de trois mentions d’aide. Employé à l'aile, l'énergique pivot du Titan d'Acadie-Bathurst Antoine Morand a démontré qu'il pouvait négocier avec les géants sur lames. Il a marqué un but et amassé une mention d'aide.

«ous les Québécois ont levé leur jeu d’un cran et c’était le fun de pouvoir jouer au Québec. J’ai essayé de jouer ma game. Je suis arrivé ici et je n’avais qu’une idée en tête et c’était de prouver ce que je pouvais faire. À ce niveau, tous ces joueurs sont excellents et c’est plus facile, je dirais, de trouver une cohésion», a dit Morand.

Dans une cause perdante, Nico Hischier, des Mooseheads de Halifax, a récolté le titre de joueur par excellence chez les Orr.

Semé deuxième plus bel espoir nord-américain, le jeune joueur s’est démarqué en comptant un but et en amassant deux mentions d’aide.

«Je me suis bien amusé et ce fut une belle expérience sur une scène principale», a mentionné le Suisse de 17 ans qui avait également démontré ses talents lors des derniers championnats mondiaux juniors.

De la rapidité

L’entraîneur en chef des vainqueurs, Simon Gagné, qui a glissé quelques dollars dans son porte-monnaie grâce à un pari amical avec ses vis-à-vis, a apprécié sa soirée derrière le banc aux côtés de Philippe Boucher et Pierre Lacroix.

«On veut toujours gagner même les matchs joués pour le plaisir. Pour les joueurs, qu’importe leur classement (pour le repêchage) ce ne fut pas une partie facile. Y’avait peu d’espace sur la patinoire. Le jeu est très excitant et rapide», a observé Simon Gagné.

Malgré la défaite, l'ancien entraîneur des Remparts Guy Chouinard a pleinement savouré son retour derrière un banc junior majeur.

«On ne perd pas le goût (de coacher). Hischier a été très bon. Il possède de bonnes mains.»

Maxime Comtois, des Tigres de Victoriaville, a également secoué les filets, mais il a complété sa soirée de travail avec un différentiel de -4.

Semé meilleur espoir nord-américain, Nolan Patrick, des Wheat Kings de Brandon, a également récolté deux points et compilé un moins 2.