L'ultime joueur

Bossy a reçu des menaces de mort

Publié | Mis à jour

Mike Bossy a été élu l’Ultime Joueur de l’histoire des Islanders de New York, l’occasion parfaite de se remémorer l’épopée de ses 50 buts en 50 parties.

Même 35 ans après son exploit, Mike Bossy se souvient dans les moindres détails les jours qui ont mené à ce fameux match contre les Nordiques de Québec lors duquel il a réalisé son exploit.

Et après toutes ces années, on continue d’apprendre des anecdotes. Dans les semaines précédant son 50e but, Bossy a reçu des menaces de mort à plusieurs reprises.

«Vers la 40e partie, je reviens dans le vestiaire après le match, je vois Bill Torrey et Al Arbour qui me font signe de les suivre. Ils me disent qu’ils ont reçu un appel au Colisée comme quoi je n’allais pas finir la partie. J’ai reçu des menaces de mort», raconte-t-il.

Il avoue que sans prendre au sérieux ces menaces, celles-ci l’ont mis sur ses gardes. Même qu’il devait être escorté par des policiers entre l’aréna et son domicile à plusieurs reprises en raison de nouveaux appels menaçants.

Personne n’a été accusé dans cette affaire.

Des derniers jours angoissants

Dans son entrevue avec Dave Morissette, Bossy se remémore les jours qui ont précédé le match crucial contre les Nordiques lors duquel il a dû marquer deux buts pour atteindre le mythique plateau des 50 buts en 50 matchs.

«Plus je m’approchais de la marque, plus c’était difficile, plus les médias me suivaient et plus on en parlait à Montréal, explique-t-il. Je me rappelle à Detroit, lors du 48e match, j’ai raté peut-être trois filets déserts. La quatrième fois, j’ai donné la rondelle à mon coéquipier parce que ça commençait à être gênant!»

La journée du match critique, l’attaquant avoue ne pas avoir beaucoup dormi. Oui, il était nerveux, mais il voulait aussi voir si Charlie Simmer, des Kings de Los Angeles, allait réaliser l’exploit avant lui.

Simmer est arrivé tout juste à court et Bossy a bien failli l’imiter.

«Après deux périodes, je n’avais aucun but. J’étais tellement découragé et fatigué, je me suis retiré dans une petite salle et je me demandais ce que j’allais dire aux gens.»

Mais on connaît la suite de l’histoire. Bossy allait inscrire deux buts contre les Nordiques de Michel Bergeron et entrer dans la légende comme le deuxième joueur de l’histoire de la LNH à marquer 50 fois en 50 matchs après Maurice Richard.

Voyez l’entrevue intégrale de Mike Bossy à Dave Morissette en direct dans la vidéo au haut de l’article.