Crédit : JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Patinage

Coup double pour Charle Cournoyer

Publié | Mis à jour

Le Québécois Charle Cournoyer s’est pratiquement assuré d’être le grand gagnant des Championnats canadiens de patinage de vitesse courte piste, samedi, en remportant une deuxième épreuve en autant de jours à l’aréna Maurice-Richard.

Déjà vainqueur sur 1500 mètres vendredi, l’athlète de Boucherville a enchaîné en triomphant lors de la finale au 500 m.

En vertu de ces deux victoires, Cournoyer se rapproche grandement d’une qualification directe pour les épreuves individuelles des prochains Championnats du monde, en mars, à Rotterdam.

Il s’agit là du principal enjeu de cette compétition pour les patineurs de l’équipe nationale.

Du côté féminin, Marianne St-Gelais a aussi remporté les deux premières épreuves des Championnats canadiens. Elle confirme logiquement son laissez-passer pour Rotterdam, ce qui pouvait toutefois sembler n’être qu’une formalité avant le début des compétitions tellement l’athlète de St-Félicien est dominante.

Pour Cournoyer, le défi demeurait plus imposant, lui qui devait devancer notamment Charles Hamelin et Samuel Girard, parmi tant d’autres. Seulement les deux meilleurs patineurs au classement général des Championnats canadiens se qualifient directement pour les épreuves individuelles des Mondiaux.

L’événement de ce week-end à l’aréna Maurice-Richard sert aussi de qualifications pour les prochaines épreuves de Coupe du monde.

Boutin en bonne position

Après avoir terminé au deuxième rang au 1500 m vendredi, Kim Boutin a une fois de plus accédé au podium, samedi, en terminant troisième à l’épreuve de 500 m. Elle a ainsi engrangé de précieux points au classement.

Jamie MacDonald, originaire de la Colombie-Britannique, est celle qui a obtenu la médaille d’argent au 500 m. Charles Hamelin et Pascal Dion, dans l’ordre, ont suivi Cournoyer sur cette même distance lors de la finale masculine.

Ce dimanche, les patineurs disputeront les courses de 1000 m, tandis que des épreuves de 3000 m rassembleront ensuite les meilleurs athlètes du week-end.

Une finale reprise

Il est à noter que la finale du 500 mètres chez les hommes a été présentée à deux occaions puisque, lors de la première course, l’arbitre en chef de la compétition a arrêté l’épreuve avec un quart de tour à faire lorsque Hamelin et Dion ont chuté, ceux-ci étant à ce moment-là les meneurs. Samuel Bélanger-Marceau et Charle Cournoyer avaient alors respectivement terminé premier et deuxième. Ce règlement de l’International Skating Union (ISU), peu souvent appliqué, a été adopté il y a quelques années et vise à protéger ceux en tête.