Canadiens de Montréal

Deux points, deux blessés

Agence QMI / Jean-François Chaumont 

Publié | Mis à jour

Le Canadien flottait sur un petit nuage après sa victoire émotive dans la capitale du country à Nashville. C’était les retrouvailles parfaites pour Shea Weber et Alexander Radulov. Au lendemain de ce match, il y avait le danger de tomber dans le piège d’un manque de motivation.

Le CH a évité cette trappe lors de son passage annuel au American Airlines Arena de Dallas. Mené 2-1 après 40 minutes, le Tricolore a rebondi pour finalement triompher des Stars 4-3 en prolongation.

À voir : Sommaire

Beaulieu et Danault unissent leurs forces

La réplique de Seguin

Mitchell le justicier

Le CH paie pour son indiscipline

Toute une feinte de Radulov!

Le capitaine brise l'égalité

Les Stars font durer le plaisir

Encore le capitaine!

Auteur du but gagnant la veille à Nashville, Pacioretty a recréé la même scène à Dallas. Mais cette fois, il a marqué sur une échappée. Dès la 19e seconde, il a filé seul devant Kari Lehtonen qu’il a facilement déjoué.

Esa Lindell avait forcé la prolongation en créant l’égalité alors qu’il restait moins de trois minutes en troisième.

La magie de Radulov

Après une mauvaise deuxième période, le Tricolore a repris vie en troisième. Radulov a donné le ton en marquant un but spectaculaire. Le Russe s’est faufilé entre les défenseurs Dan Hamhuis et Lindell pour ensuite déjouer d’un tir du revers Kari Lehtonen. Après ce but, c’est comme si toute l’équipe avait reçu une bonne dose d’énergie.

À peine trente secondes après le but du numéro 47, Stephens Johns a visité le banc des punitions pour avoir lancé une rondelle dans les gradins. Pacioretty lui a fait payer le prix en touchant la cible d’un tir parfait au-dessus de l’épaule droite de Lehtonen.

Il y a quelques semaines, on redoutait cette longue séquence de matchs sur la route entre le 23 décembre et le 7 janvier. Avec une fiche de 3-1-2 et une récolte de huit points sur une possibilité de 12, l’équipe de Michel Therrien a déjà un voyage très payant. Et il se terminera samedi contre les Leafs, à Toronto.

Byron et Gallagher tombent

Il y a aussi de mauvaises nouvelles. Encore une fois, la malchance a frappé avec les blessures à Paul Byron et Brendan Gallagher.

Sonné par une mise en échec de Patrick Sharp en première période, Byron n’a pas terminé le match. Dans le cas de Gallagher, il s’est blessé à la main en recevant un tir de Shea Weber.

Déjà privé d’Alex Galchenyuk, Andrew Shaw, Andreï Markov, David Desharnais et Greg Pateryn, le Canadien se retrouverait avec sept patients à l’infirmerie si les blessures à Byron et Gallagher devaient être sérieuses. Et les premières indications ne laissent rien présager de bon. Avec sept blessés, c’est le tiers des effectifs qui manqueraient à l’appel. C’est énorme.

Montoya gagne, mais...

Désireux de respecter le fameux plan établi par Stéphane Waite, Michel Therrien a fait confiance à Al Montoya pour cette deuxième rencontre en autant de soirs. Sur le strict plan des statistiques, Montoya a connu un bon départ en accordant trois buts sur 42 tirs.

Mais au-delà des chiffres, il n’inspirait pas confiance, se battant sur la majorité des tirs des Stars et se retrouvant souvent dans des positions difficiles.

Tyler Seguin et John Klingberg ont marqué les autres deux buts des Stars contre Montoya.

Nathan Beaulieu a marqué l’autre but des visiteurs à mi-chemin en première période. Sur le but de Beaulieu, Phillip Danault a fait tout un boulot en subtilisant la rondelle à Curtis McKenzie pour ensuite refiler la rondelle à Beaulieu.

En plus de son but, Beaulieu a récolté deux passes. Weber a aussi terminé la rencontre avec deux aides.