Canadiens de Montréal

Tout s'écroule

Agence QMI / Jonathan Bernier

Publié | Mis à jour

Décidément, le Canadien trouve dorénavant des façons de perdre, cette fois-ci en échappant une avance de 3 à 1 au moment d’amorcer la troisième période pour s’incliner 4 à 3 en prolongation, face au Lightning, mercredi soir, à Tampa Bay.

Tyler Johnson a scellé l’issue de la rencontre 96 secondes après le début de la prolongation en déjouant Carey Price. Un tir qui a semblé dévier sur le bâton de Nathan Beaulieu avant de déjouer Price au-dessus de l’épaule droite.

À VOIR : Sommaire

VIDÉO | Johnson tranche le débat

«C’était un bon tir», s’est contenté de déclarer le gardien du Tricolore, dont l’humeur était on ne peut plus massacrante une fois de retour au vestiaire.

Malgré ce point de plus au classement, le Tricolore a encaissé un troisième revers de suite, un premier en six rencontres aux mains du Lightning.

«Ce n’est jamais plaisant de perdre de cette façon», a-t-il pris soin d’ajouter.

L’affaire d’un seul trio

La remontée du Lightning fut l’affaire d’un seul trio. Celui de Johnson, Nikita Kucherov et Ondrej Palat, réunis pour la première fois depuis le 10 décembre. Inutile d’affirmer que le retour de ces deux blessés fut payant pour les Floridiens, toujours privés des services de Steven Stamkos, de Ben Bishop et de Ryan Callahan.

Kucherov et Palat avaient déjà mis la table pour le premier but de la soirée de Johnson lorsque Kucherov a habilement préparé celui de Victor Hedman.

Tard en troisième période, alors que Weber se trouvait au cachot, Palat a créé l’égalité, préparant ainsi la foule réunie au Amalie Arena à une fin dramatique.

«C’est un trio rapide et agile. Ils sont difficiles à contrer», a convenu Phillip Danault.

Palat aurait très bien pu déjouer Price une autre fois, dans les premiers instants du second tiers, mais le gardien d’Anahim Lake a effectué un arrêt miraculeux du bout du bâton.

Et que dire de cette échappée avortée de Kucherov en raison d’une punition pour avoir eu trop de joueurs sur la patinoire! Un appel très serré qui a fait sortir Cooper de ses gonds comme on l’avait rarement vu.

VIDÉO | Revirement coûteux de Weber

VIDÉO | Radulov débloque!

Fin de léthargie

En matinée, les joueurs du Tricolore avaient été clairs. Pour espérer l’emporter, il fallait une contribution plus marquée de l’attaque.

Propulsée par les deux mentions d’assistance de Paul Byron, la soirée semblait bien partie.

Plus timide depuis qu’Alex Galchenyuk est sur la touche, Alexander Radulov a donné le ton en mettant fin à une séquence de six matchs sans but (et même sans point) dans les premiers instants de la rencontre.

Une autre façon de stimuler l’attaque consiste à profiter de l’indiscipline de l’adversaire. L’attaque massive montréalaise a fait mouche pour la première fois en quatre matchs lorsque Shea Weber a accepté un relais parfait de Byron.

Le gros défenseur n’avait pas fait bouger les cordages lors des 14 rencontres précédentes. Par ailleurs, il s’agissait seulement du quatrième but du Tricolore en supériorité numérique à ses 32 dernières occasions.

VIDÉO | Weber coûte indirectement un autre but au CH

VIDÉO | Weber annihile Namestnikov

VIDÉO | Weber : 1er but depuis novembre

C’était seulement la deuxième fois depuis la dégelée de 10 à 1, infligée à l’Avalanche, que le Canadien marquait plus de deux buts dans un match.

Le Canadien a immédiatement quitté vers Fort Lauderdale où il tentera d’oublier ce désolant revers, jeudi soir, contre les Panthers de la Floride.