Tennis

Revue 2016: une année grandiose pour Raonic

Publié | Mis à jour

Sans aucun doute, l’année 2016 a été celle de Milos Raonic dans le monde du tennis canadien.

Le jeune homme de 25 ans occupe le troisième rang de l’ATP. Seuls le Britannique Andy Murray et le Serbe Novak Djokovic sont désormais mieux classés que lui.

Voyez le reportage d'Alexandre Régimbald dans la vidéo ci-dessus. 

L’exploit n’est pas banal pour celui ayant entamé l’année au 14e échelon. Une présence en finale du tournoi de Wimbledon, en juillet, a été au cœur de la progression de l’Ontarien. Avant de s’incliner contre Murray lors de l’ultime match (à voir dans la vidéo ci-dessus), il avait vaincu Roger Federer, en demi-finale, au All England Club. Il s’agissait par ailleurs d’une première finale dans un tournoi du Grand Chelem pour Raonic.

«L’objectif de Milos est maintenant de gagner un Grand Chelem, a fait valoir Louis Borfiga, vice-président au développement de l’élite chez Tennis Canada, lors d’un bilan dressé au début décembre. Je crois qu’il y arrivera parce qu’il est tellement près. Et si ça ne se passe pas en 2017, on peut dire que ça se passera en 2018.»

Logiquement, Raonic a été nommé joueur masculin de l’année au pays par Tennis Canada. Chez les femmes, le titre de joueuse de l’année a été décerné à Eugenie Bouchard. «Genie», qui a connu des hauts et des bas, avait amorcé l’année au 49e rang de la WTA et l’a conclue au 46e échelon.

Chez les juniors, le Québécois Félix Auger-Aliassime a triomphé aux Internationaux des États-Unis, tandis que Denis Shapovalov a enlevé les honneurs à Wimbledon.

Tennis Canada a par ailleurs nommé Gabriela Dabrowski à titre de joueuse de double de l’année, tandis que Daniel Nestor a été récompensé à ce chapitre chez les hommes.

Serena Williams perd le premier rang

Aux Jeux olympiques de Rio, Nestor et Vasek Pospisil ont perdu la finale pour l’obtention de la médaille de bronze. La précédente défaite en demi-finale contre les Espagnols Rafael Nadal et Marc Lopez, éventuels médaillés d’or, demeure toutefois la plus crève-cœur, ayant été marquée par des appels douteux de la part des arbitres.

En simple masculin, Murray a décroché l’or olympique, tandis que la Portoricaine Monica Puig s’est imposée chez les femmes contre l’Allemande Angelique Kerber. L’année 2016 demeure une année grandiose pour Kerber, qui a délogé Serena Williams du premier rang mondial. L’Américaine était au sommet depuis plus de trois ans et demi.

Kerber a gagné deux tournois du Grand Chelem en 2016, soit en Australie et aux États-Unis.

Enfin, la Coupe Davis a été remportée par l’Argentine, alors que son pendant féminin, la Coupe Fed, a été l’affaire des Tchèques pour une troisième année consécutive.