LNH

La Coupe du monde, moins lucrative que prévu

Publié | Mis à jour

Il semblerait que la dernière Coupe du monde de hockey n’ait pas rempli les coffres de la LNH et les comptes en banque des joueurs comme elle se devait.

En effet, près de deux mois après la fin de ce tournoi international, remporté par le Canada, des détails concernant la rémunération des joueurs commencent à être connus, selon des données obtenues par The Hockey News.

Chacun des 184 joueurs ayant participé au tournoi devrait recevoir entre 75 000 et 80 000 $ (américains). Puis, les athlètes ayant été de la formation d’une équipe de la LNH pendant les 186 jours d’un calendrier complet de la LNH devraient empocher environ 10 000 $ chacun. Le reste des joueurs de la LNH seront payés au prorata du nombre de jours passés dans le circuit Bettman.

En résumé, les joueurs ayant pris part à la Coupe du monde récolteront 70 % des profits auxquels ils ont droit contre 30 % pour le reste.

De plus, les joueurs de l’équipe canadienne se partageront 500 000 $ pour avoir triomphé (en plus de 500 000 $ pour Hockey Canada) alors que ceux de la formation européenne, finaliste, se diviseront 250 000 $ (en plus de 250 000 $ pour les différentes fédérations de hockey européennes représentés).

Au final, les profits de cette Coupe du monde pour les joueurs tourneraient autour de 18,7 millions $. Le même montant devrait être déposé dans le compte de la LNH. Les profits totaux de la compétition seraient ainsi d’un peu moins de 40 millions $, beaucoup moindres ce qu’ils étaient prévus.

Peut-être même 50 % moins, toujours selon The Hockey News.

Évidemment, il s’agit d’une première expérience pour la LNH, dans un tel format de la Coupe du monde. Il y a donc assurément place à amélioration.