Impact de Montréal

L'Impact accède à la finale de l'Est

Dave Lévesque / Agence QMI

Publié | Mis à jour

Pour la première fois de son histoire, l’Impact de Montréal va disputer la finale de l’Association de l’Est grâce à une victoire de 2-1 (3-1 au total des buts) contre les Red Bulls de New York, dimanche, à Harrison.

Auteur d’un doublé, Ignacio Piatti a marqué le précieux but à l’étranger à la 50e minute pour mettre toute la pression sur les hôtes.

«Nacho» a sorti Chris Duvall de ses chaussures pour ensuite décocher un tir qui a fait mal paraître Luis Robles. Dominic Oduro a fait tout un travail pour conserver le ballon et l’alimenter avec une passe latérale.

C’est un beau pied de nez à la Major League Soccer (MLS) pour Piatti, qui a été ignoré parmi les finalistes au titre de joueur par excellence alors que deux membres des Red Bulls, Bradley Wright-Phillips, sont dans la course.

L'Impact affrontera le Toronto FC, tombeur du New York City FC en soirée, en finale de l'Est. Le premier match aura lieu le 22 septembre à Montréal.

Assaut

Par la suite, l’Impact a essuyé un assaut constant pendant les 40 dernières minutes de la rencontre puisque les Red Bulls devaient marquer trois buts pour l’emporter.

Bradley Wright-Phillips a redonné espoir aux siens à la 77e, mais Oduro a foncé en contre-attaque à la 85e pour repérer Dider Drogba dans l’axe qui a ensuite servi un second but sur un plateau d’argent à Piatti.

C’est la première fois cette saison que l’Impact remporte trois matchs d’affilée alors qu’il fallait remonter à avril pour voir deux défaites consécutives des Taureaux, qui n’avaient pas perdu à domicile depuis le 9 avril.

C’est aussi la première fois que le Bleu-Blanc-Noir parvient à l’emporter au Red Bull Arena alors que 24 314 spectateurs sont repartis drôlement déçus, sauf pour environ 300 Montréalais ayant fait le voyage.

Bush impérial

Dans une première demie tendue, c’est Evan Bush qui a été le héros en stoppant Sacha Kljestan sur un tir de pénalité (21e minute) grâce à un plongeon bien calculé.

C’est Bush qui avait provoqué le tir de pénalité en étant obligé de faire une sortie hasardeuse après un mauvais drible de Victor Cabrera dans la surface. Bush a ainsi fauché Gonzalo Veron dans sa glissade.

Le gardien de l’Impact ne s’est pas arrêté là, il a également été vif sur une tête de Bradley Wright-Phillips en plus de bien lire un tir de Sal Zizzo sur un coup de pied de coin en fin de demie.

L’Impact a surtout subi pendant les 45 premières minutes, touchant peu au ballon même si les Red Bulls ont joué avec un homme en moins pendant plus de dix minutes alors que Klejstan recevait les premiers soins. Le milieu de terrain a reçu le coude de Marco Donadel sur le nez et saignait abondamment.

Bonne couverture

Pendant que Cabrera, Hassoun Camara, Laurent Ciman, Ambroise Oyongo et Marco Donadel faisaient un bon travail dans le tiers défensif avec de nombreux tacles bien calculés, on a peu vu Ignacio Piatti et Matteo Mancosu.

Le premier avait continuellement Chris Duvall sur le dos alors que le second a été étroitement surveillé par Aurélien Collin et Damien Perrinelle.

Après avoir essuyé une longue salve des Taureaux en fin de demie, l’Impact a remonté le terrain sur un bel effort individuel d’Oyongo.

Celui-ci n’a toutefois jamais remarqué Mancosu, à sa droite, qui était fin seul dans l’axe à quelques mètres du but de Luis Robles.