LNH

Chabot rétrogradé

Publié | Mis à jour

Même s’il aurait préféré demeurer dans la Ligue nationale de hockey (LNH), Thomas Chabot entend profiter à fond de ses derniers moments dans les rangs juniors durant lesquels il pourrait se couvrir de succès.

Les Sénateurs d’Ottawa ont confirmé mercredi le renvoi du défenseur aux Sea Dogs de Saint John. Chabot, choix de premier tour de l’organisation ontarienne en 2015, n’avait pris part qu’à une seule des neuf rencontres des Sénateurs depuis le début de la saison. Utilisé pendant sept minutes, le Beauceron avait terminé le match du 18 octobre contre les Coyotes de l’Arizona avec un différentiel de -2.

«C’est certain que je m’en attendais un peu. J’ai essayé de ne pas trop y penser et profiter du moment et de l’expérience à gagner le plus possible. Et c’est ce que j’ai fait. Mon but était de jouer dans la LNH et de forcer la main aux entraîneurs en début de saison, ce que j’ai accompli. Comme tout joueur, je veux jouer et j’aurais aimé jouer davantage», a commenté l’arrière de 19 ans, joint par «Le Journal de Québec».

Une saison de défis

La déception a toutefois vite laissé place à l’excitation de faire partie de l’une des plus redoutables formations de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Chabot pourra aussi endosser de nouveau le chandail d’Équipe Canada junior à la période des Fêtes lorsque le Championnat du monde aura lieu à Toronto et Montréal.

«Cela dit, je ne le vois pas comme une déception. On a une très bonne équipe à Saint John et on peut gagner le championnat, et il y aura le Championnat du monde junior. C’est une petite déception de redescendre, mais en général, je ne suis pas dans une mauvaise situation en retournant avec une bonne équipe. Je vois ça comme un autre défi», a souligné le Québécois.

Chabot estime que cette première incursion officielle dans le hockey professionnel lui a été bénéfique.

«J’ai grandi beaucoup. Je n’ai pas perdu mon temps. À chaque pratique, je profitais de l’expérience des autres joueurs et je restais toujours plus longtemps sur la glace, à la fin. Puis, j’ai eu la chance de vivre un voyage complet dans l’Ouest.»

«Je suis content de ma progression. Cet été, ils n’étaient pas satisfaits de mon camp [de développement], et au camp des recrues, j’ai prouvé que ce n’était pas moi et que j’étais un bon joueur. Ils m’ont dit que j’avais été le meilleur défenseur du camp, mais comme je n’ai que 19 ans, ce n’est pas urgent [de jouer dans la LNH].»

Chabot devait récupérer des effets personnels chez lui en Beauce au cours de la journée avant de prendre la route de Saint John, jeudi. Les Sea Dogs joueront vendredi soir à Bathurst.