Crédit : AFP

MLB

Les Cubs misent sur Lester

Publié | Mis à jour

En offrant un contrat de 155 millions $ pour six ans au lanceur gaucher Jon Lester, en décembre 2014, les Cubs de Chicago se doutaient bien qu’ils venaient d’embaucher un athlète qui leur serait fort utile.

«C’est rare de gagner à la loterie, avait alors souligné le gérant des Cubs Joe Maddon. Nous avons gagné la loterie-baseball cette année, mais maintenant, il est temps de rendre le tout réel. C’est simplement de la théorie en ce moment. Il a participé à la Série mondiale dans le passé. Il comprend ce que l’on peut ressentir. J’ose croire qu’il entrevoit la même chose ici.»

Voilà, ce n’est plus uniquement de la théorie.

Un peu moins de deux ans plus tard, les Cubs ont atteint la Série mondiale pour la première fois depuis 1945. Et qui a été choisi pour entamer le premier match contre les Indians de Cleveland, mardi soir? Lester, évidemment.

Pour cause, l’artilleur gaucher présente des statistiques exceptionnelles dans le cadre de la grande finale du baseball majeur, lui qui a gagné deux bagues en autant d’occasions dans l’uniforme des Red Sox de Boston.

En trois départs en carrière en Série mondiale, Lester a savouré la victoire à chaque fois. Mieux encore, il a alloué un seul point, sur un circuit en solo de Matt Holliday en 2013, en 21 manches lancées. Le tout se traduit par une moyenne de points mérités de 0,43.

«Je veux gagner un championnat pour cette ville, cette organisation, ce groupe de propriétaires et ces dirigeants», a mentionné Lester, au cours des derniers jours.

Opposé à Kluber

Déjà, le lanceur a partagé le titre de joueur par excellence de la série de championnat avec son coéquipier Javier Baez après l’élimination des Dodgers de Los Angeles en six rencontres.

Depuis le début des présentes séries éliminatoires, Lester a maintenu un dossier de 2-0 et une moyenne de points mérités de 0,86. Il a été envoyé à trois reprises au monticule, dont deux fois contre les Dodgers.

Pour entamer cette Série mondiale, Corey Kluber (2-1) sera son vis-à-vis pour les Indians.

Un autre duel à surveiller sur la butte pendant cette finale sera celui entre les releveurs Andrew Miller, des Indians, et Aroldis Chapman, des Cubs. Les deux joueurs ont été coéquipiers pendant quelques mois chez les Yankees de New York plus tôt cette saison.