LNH

#CMH2016 : Vlasic encense les Européens

Publié | Mis à jour

Le défenseur québécois Marc-Édouard Vlasic n’a pas été surpris par l’opposition offerte par les Européens tout au long de la Coupe du monde de hockey disputée à Toronto.

L’équipe Cendrillon de la compétition est passée à un cheveu de provoquer la tenue d’un match ultime en finale contre le Canada.

«Ils ont joué deux matchs [préparatoires] contre les jeunes et ça s’est mal passé alors qu’ils ont gagné à leur troisième match contre la Suède 6-2. S’ils avaient joué contre une autre équipe que les jeunes, tout le monde les aurait pris au sérieux, estimait le hockeyeur de 29 ans. Ils avaient une bonne équipe avec beaucoup d’expérience. Ils avaient un bon entraîneur.»

Auteur de quatre points en six matchs, le plus haut total chez les arrières de la formation canadienne, Vlasic a savouré chaque moment aux côtés de ses compatriotes. Il a même eu un pincement au cœur en les quittant lors des dernières heures.

«J’ai adoré jouer avec tous les gars, de vrais bons gars, a lancé le Québécois. Jouer avec eux pendant 30 jours a été plaisant, mais ce sera un peu plate de jouer contre eux durant l’année parce qu’ils sont tellement bons et qu’il y a des amitiés qui se forment.

«Je ne savais pas ce qu’ils allaient faire en l’absence de (Ducan) Keith, et j’ai joué plus que je pensais. Le tournoi a mieux été que je pensais. J’ai fait beaucoup de points, ça a vraiment bien été.»

J.O.: décision à venir

Si le président de la Fédération internationale de hockey sur glace, René Fasel, a récemment déclaré à 50 % les chances que les joueurs de la LNH soient des Jeux de Pyeongchang, en février 2018, les principaux acteurs n’en savent pas plus.

«On n’a aucune idée! Je vais attendre la décision le 1er janvier, mais je n’ai rien entendu, a précisé Vlasic. Crosby a dit qu’il allait attendre et je vais faire pareil. Ça ne sert à rien de prendre une décision en ce moment. Je crois que la plupart des joueurs feront ça et après, on prendra une décision en groupe avec l’Association des joueurs (sur ce qu’on fait).»