Coupe du monde de hockey

#CMH2016 : cinq signes encourageants pour le début de saison

Publié | Mis à jour

Voici cinq joueurs dont les performances  à la Coupe du monde de hockey sont de bon augure pour le début de la saison dans la LNH.

Sidney Crosby (attaquant des Penguins)

À tout seigneur tout honneur, commençons par Sidney Crosby. Le capitaine canadien connaît un tournoi à la hauteur de sa fin de saison.

Le trio qu’il forme avec Patrice Bergeron et Brad Marchand est le meilleur d’Équipe Canada à Toronto.

Après avoir été très discret en octobre l’an passé avec seulement cinq points, Crosby devrait être beaucoup plus productif dès le départ cette année.

Johnny Gaudreau (attaquant des Flames)

Dans le camp d’Équipe Amérique du Nord, Johnny Gaudreau s’est démarqué.

Comme Crosby, l’attaquant des Flames a récolté quatre points en trois matchs pendant le tour préliminaire et a tenu le rôle de meneur dans l’équipe des jeunes.

Il est même permis de croire qu’il amassera plus de points qu’en 2015-2016, alors qu’il en a totalisé 78 à sa deuxième année dans la LNH.

Leon Draisaitl (attaquant des Oilers)

Leon Draisaitl est un autre jeune joueur en pleine progression qui devrait améliorer sa production en 2016-2017.

L’attaquant des Oilers a marqué deux buts importants pour Équipe Europe au tour préliminaire, après avoir réussi un tour du chapeau dans le dernier match préparatoire.

Comme l’an dernier, un départ canon est à prévoir dans son cas.

Colton Parayko (défenseur des Blues)

Chez les défenseurs, le jeune Colton Parayko a été l’un des meilleurs à la Coupe du monde.

L’arrière de 23 ans a été la pierre d’angulaire d’Équipe Amérique du Nord à la ligne bleue, avec Shayne Gostisbehere, des Flyers. Il sera fort utile aux Blues cette saison.

Henrik Lundqvist (gardien des Rangers)

Henrik Lundqvist connaît habituellement peu de succès en début de saison. Ça pourrait bien changer cette année, si on se fie à sa bonne tenue devant le filet suédois à la Coupe du monde.

Le vétéran gardien des Rangers a été fantastique pendant les deux matchs où ses services ont été requis. Après avoir blanchi la Finlande, il a bloqué pas moins de 45 tirs contre les jeunes loups.

Il présente jusqu’à maintenant un impressionnant taux d’efficacité de 95,3%.

(Dans la vidéo ci-dessus, un but magnifique de Johnny Gaudreau à la Coupe du monde)