Canadiens

#CMH2016 : Price sous les feux de la rampe

Publié | Mis à jour

Ce n’est pas parce que Carey Price affrontera quelques-uns des francs-tireurs les plus intimidants du hockey, un samedi soir à Toronto, dans un match diffusé d’un océan à l’autre, qu’il perdra son calme.

«Pour l’instant, il ne s’agit que d’un match comme un autre», a lancé le gardien du Canadien de Montréal, avec son flegme habituel, vendredi.

Questionné à savoir pourquoi plusieurs joueurs utilisaient souvent ce même discours à la veille d’un match important qui, pourtant, suscite énormément d’intérêt, l’athlète de 29 ans a persisté.

«Simplement parce que c’est vraiment ça. Ce n’est qu’un autre match», a-t-il répété, ne semblant pas saisir la pertinence de cette question.

À force de vivre dans le moment présent et développer une mémoire à court terme, à la suggestion des psychologues sportifs, les athlètes, et particulièrement les gardiens, se rapprochent plus de l’émotivité d’un robot que de celle d’un être humain.

Price a toutefois reconnu que l’atmosphère risque d’être «électrique» à l’intérieur du Centre Air Canada.

Parfait contre Ovechkin

À quelques pas du Britanno-Colombien, Sidney Crosby semblait ressentir davantage d’excitation à l’approche de cet autre chapitre de ce combat qui tient depuis 1972.

«Ce sera très intense et émotif», a lancé le capitaine de l’unifolié.

Même s’il n’a jamais été impliqué dans une confrontation légendaire contre la Russie, Crosby a appris tôt à apprécier cette grande rivalité.

«Comme tout le monde, j’ai vu des archives de la série du siècle. J’ai également eu la chance de côtoyer Jean-Paul Parise lors de mon année à l’école au Minnesota (avec l’équipe de Shattuck St. Mary’s). Il m’a raconté tellement d’anecdotes à propos de cet événement», a raconté Crosby.

En passant, le joueur des Penguins de Pittsburgh ne s’est jamais incliné contre Alex Ovechkin en matchs internationaux. Il montre un dossier immaculé de trois victoires. La vedette des Capitals de Washington, qui a également eu l’affront de se faire éliminer des séries par Crosby et ses coéquipiers le printemps passé, doit avoir soif de vengeance.