LNH

#CMH2016 : Backes réplique à Kessel

Publié | Mis à jour

La réaction de Phil Kessel à l’élimination des États-Unis de la Coupe du monde de hockey n’est pas passée inaperçue.

Après la défaite de 4-2 des Américains aux mains d’Équipe Canada, mardi soir, Kessel a envoyé un message percutant par le biais de son compte Twitter : «Je suis assis à la maison avec mon chien. J’ai l’impression que je devrais faire quelque chose d’important. Toutefois, je ne suis pas en mesure de l’identifier.»

Au lendemain de cette défaite, plusieurs joueurs de l’équipe américaine ont donné leur opinion sur les actions de Kessel, qui, à la surprise générale, n’avait pas été sélectionné par les dirigeants de l’équipe nationale américaine.

«C’est décevant. C’est comme si on disait que nous nous en foutions et que nous n’avons pas représenté notre pays de notre mieux, a souligné l’attaquant des Bruins de Boston David Backes, selon Sportsnet.

«Je comprends qu’il peut y avoir du ressentiment pour ne pas avoir été sélectionné, mais ces commentaires sont déplaisants et aggravants. [...] Son commentaire a été lu et nous allons nous en souvenir.»

L’attaquant des Rangers de New York Derek Stepan a également réagi.

«J’espère que ce n’est pas dirigé vers nous, a-t-il souligné. Parce que ce groupe a donné tout ce qu’il avait. Ce serait un manque de respect envers nous.»

Ryan met son grain de sel

Comme si le commentaire de Kessel n’était pas déjà assez embarrassant, Bobby Ryan en a rajouté, également sur Twitter, lui qui ne faisait pas non plus partie de la sélection américaine.

Répondant à un partisan l’invitant à critiquer le fait d’avoir été laissé de côté pour la compétition, Ryan a indiqué, avec sarcasme, qu’il préférait la gentillesse.

«Peut-être qu’ils me laisseront jouer dorénavant (...) même si je ne suis pas fiable défensivement», a-t-il laissé entendre.

En deux matchs lors du tournoi à la ronde, les Américains, qui figuraient parmi les favoris pour remporter le tournoi, n’ont marqué qu’à deux reprises, subissant des défaites de 3-0 et 4-2, respectivement, devant l’Équipe Europe et le Canada.

La formation choisie par le directeur général Dean Lombardi doit maintenant compléter sa compétition, jeudi, lors d’un match sans grande importance contre les Tchèques.