Crédit : AFP

Brésil 2016

Le Canada éliminé en quarts à Rio

Publié | Mis à jour

Les joueuses de basketball en fauteuil roulant canadiennes n’ont pas caché leurs larmes. Elles ont pris leur temps pour répondre aux questions des journalistes même si elles se sont parfois tues, étranglées par l’émotion.

Comme à Londres, la formation nationale, championne du monde en titre, s’est arrêtée en quart de finale des Jeux paralympiques de Rio.

Opposées aux Néerlandaises, médaillées de bronze au dernier Championnat du monde, les représentantes de l’unifolié se sont avouées vaincues dans un match serré, qui s’est terminé 78-60.

«Ce n’est pas ça que nous voulions. Nous n’étions pas du tout venues ici pour ça. C’est vraiment difficile», a lancé la co-capitaine Cindy Ouellet.

Dès les premières minutes de jeu, les deux équipes ont montré que la victoire appartiendrait à celle qui serait la plus constante. Un seul point séparait les deux nations au terme du premier quart, à l’avantage des Pays-Bas à 19-18.

Les Canadiennes ont toutefois eu un passage à vide par la suite, laissant leurs adversaires prendre les devants 42-29 à la fin de la première demie et l’écart est demeuré sensiblement le même.

«Nous avons un peu dérapé et l’autre équipe en a profité, a mentionné Rosalie Lalonde, qui a inscrit neuf points. Les Pays-Bas forment une très bonne équipe. Nous étions prêtes, mais elles ont joué mieux que nous.»

«Elles ont été plus fortes et sont restées plus disciplinées. Il fallait jouer 40 minutes de bon basketball et nous avons peut-être joué 20 minutes», a expliqué Ouellet, meilleure marqueuse du match du côté canadien avec 20 points.

Une défaite difficile à digérer

Les Canadiennes n’avaient pas la tâche facile en se mesurant aux Néerlandaises si tôt dans le tableau éliminatoire. Celles-ci avaient fini deuxièmes du groupe B au tour préliminaire derrière les Américaines, tandis que les joueuses de l’unifolié avaient terminé troisièmes derrière les Allemandes et les Britanniques, malgré leur fiche identique de 3-1.

«Nous avons été victimes d’une triple égalité a expliqué Lalonde. Je suis très, très déçue de notre défaite, mais je suis fière de ce que j’ai réalisé.»

Les Canadiennes joueront maintenant pour la cinquième place, vendredi.

«Il faut nous concentrer à nouveau. Nous avons un dernier match à gagner», a conclu Ouellet.