Brésil 2016

La flamme s'éteint sous la pluie

Agence QMI 

Publié | Mis à jour

La cérémonie de clôture des Jeux olympiques de Rio s’est déroulée sans anicroche et dans la joie en présence de milliers de spectateurs qui ont défié la pluie, dimanche soir, au stade Maracana.

Voyez la galerie d'images ci-dessus. 

Comme ce fut le cas durant la cérémonie d’ouverture, les couleurs chaudes et les chansons festives ont été à l’honneur sur la scène centrale. La présentation constituait le point d’exclamation des Jeux s’étant amorcés officiellement le 5 août – des compétitions avaient toutefois commencé quelques jours auparavant – et l’extinction de la flamme sous les averses a attristé la plupart des gens présents.

«Merci beaucoup, Rio!, s’est exclamé le président du Comité international olympique, Thomas Bach. Merci de votre chaleureuse hospitalité. (...) Les Jeux ont été une célébration de la diversité en ces temps difficiles.»

Le Japon prend le flambeau

Le spectacle s’est entamé avec une chorégraphie d’artistes qui ont formé le célèbre Christ Rédempteur, icône de la ville de Rio. Cependant, le Japon a rapidement pris sa place dans la célébration afin de souligner la tenue des Jeux de 2020 à Tokyo.

Le premier ministre du pays du Soleil-Levant, Shnizo Abe, est d’ailleurs apparu au centre du stade en sortant du tuyau vert du jeu vidéo «Super Mario Bros», faisant ainsi un clin d’œil à l’un des girons financiers du Japon, la compagnie Nintendo.

De plus, comme le veut la tradition, les médaillés du marathon masculin ont été présentés au public. Le Kenyan Eliud Kipchoge a donc été couronné d’or, tandis que l’Éthiopien Feyisa Lilesa – qui avait fait jaser plus tôt en journée en posant un geste à caractère politique pour critiquer les décisions de son gouvernement – et l’Américain Galen Rupp ont reçu respectivement l’argent et le bronze.

Oleksiak porte le drapeau

La délégation canadienne a pu compter sur la nageuse Penelope Oleksiak, 16 ans, comme porte-drapeau. La sœur du défenseur des Stars de Dallas Jamie Oleksiak a récolté quatre médailles, dont une d’or, à ses premiers Jeux.

De leur côté, les États-Unis ont choisi la gymnaste Simone Biles, qui a grimpé cinq fois sur le podium, incluant quatre sur la plus haute marche.

Les Américains ont terminé au sommet du classement des nations avec 121 médailles, dont 46 d’or. La Grande-Bretagne et la Chine ont suivi, alors que le Canada a pris le 20e rang avec quatre médailles d’or, trois d’argent et 15 de bronze pour un total de 22.

Sujets