Filion

Crédit : DIDIER DEBUSSCHERE/JDQ

Sports aquatiques

«Je pense avoir laissé ma marque au plongeon»

Publié | Mis à jour

Les larmes ont souvent coulé sur les joues de Roseline Filion à l’issue de la dernière finale olympique de sa carrière, jeudi.

Annie Pelletier croit que Roseline aurait pu se retrouver sur le podium si elle n’avait pas eu le malheur de rater son quatrième plongeon. Elle a pris le sixième rang avec un pointage de 367,95.

«Ce fut crève-coeur, a-t-elle confié. J’étais émue d’avoir été témoin de ses derniers plongeons, elle qui avait choisi de pratiquer ce sport après m’avoir vu à l’œuvre aux Jeux d’Atlanta en 1996. Il s’agissait du chant du cygne pour Roseline, qui peut sortir la tête haute. J’aurais tellement aimé qu’elle réussisse ses cinq plongeons.»

Un solide dernier plongeon

Il n’était pas facile de questionner Filion au sujet de ses sentiments. Elle était très émotive, ce qui est normal lorsqu’on met fin à une carrière de 20 ans.

«Je suis très fière de ma journée, a-t-elle commencé par dire. J’ai raté mon quatrième plongeon, mais les quatre autres étaient parfaits. Je suis heureuse d’avoir très bien réussi mon dernier plongeon.»

Elle a remercié ses entraîneurs, sa famille ainsi que les gens de B2dix pour leur appui.

«Ils savaient que je pouvais encore être parmi les meilleures plongeuses au monde, à 29 ans, sur le plan individuel. Ils ne m’ont pas lâché.»

Un sport qui l’a aidé à grandir

Tout en félicitant Meaghan Benfeito pour sa médaille («elle mérite tout ce succès»), Filion a fait un bilan de sa carrière olympique qui se termine avec deux médailles de bronze en synchro.

«C’est à travers le plongeon que je suis devenue une adulte, que j’ai grandi, a-t-elle raconté. Le sport nous pousse à nous surpasser. J’ai défié les pronostics, les statistiques. Je pense avoir laissé ma marque.»

C’était touchant de voir les autres plongeuses la féliciter.

«On forme une belle famille», a conclu Filion, qui entendait finir la journée en buvant un bon verre de champagne.

Elle prendra un répit dans les prochains mois et elle décidera ensuite si elle a le goût de participer à quelques compétitions l’an prochain.