Crédit : AFP

Brésil 2016

Une course décevante pour Émilie Fournel

Publié | Mis à jour

La kayakiste québécoise Émilie Fournel a vécu une certaine déception, mercredi, quand elle n’a pu se qualifier pour les finales de l’épreuve du 500 mètres du K-1, aux Jeux olympiques de Rio.

Fournel a terminé en septième et dernière place de sa vague de demi-finale, avec un chrono de 1 min 59,638 s, soit plus de trois secondes derrière l’Allemande Franziska Weber. Elle s’est classée 19e au total.

Plus tôt dans la journée, à l’étape des qualifications, Fournel s’était pourtant montrée en grande forme, traversant la distance en 1:53,670. Elle a finalement manqué d’énergie, en fin de course, lors des demi-finales.

L’athlète originaire de Montréal tentera de se consoler en participant à l’épreuve en quatuor, à partir de vendredi. Elle sera accompagnée de ses compatriotes Andréanne Langlois, Geneviève Orton et Kathleen Fraser.

Elle avait été éliminée en demi-finale lors des Jeux de Londres en 2012.

Une finale pour Hugues Fournel

Parallèlement, son grand frère Hugues s’est pour sa part qualifié pour la finale A du K-2 200 m, mercredi, en compagnie de son partenaire Ryan Cochrane.

Fournel et Cochrane ont ainsi pris le troisième rang de leur demi-finale. Ils ont arrêté le chronomètre à 32,749.

Les Hongrois Sandor Totka et Peter Molnar ont dominé la course, devant les Français Sébastien Jouve et Maxime Beaumont.

Dans l’autre demi-finale, un duo britannique formé de Liam Heath et Jon Schofield s’est imposé devant les Allemands et les Serbes.

Mark Oldershaw éliminé

À l’épreuve du C1 200 m, le représentant de l’unifolié Mark Oldershaw n’est pas parvenu à se qualifier pour l’une des deux finales, obtenant le 20e temps au total des demi-finales, soit 45,082.

Oldershaw avait terminé au 12e échelon de l’épreuve du C1 1000 m, mardi.