Meaghan Benfeito

Photo : Meaghan Benfeito Crédit : DIDIER DEBUSSCHERE/JOURNAL DE QU

Brésil 2016

Benfeito et Filion en demi-finale

Louis Butcher / Le Journal de Montréal

Publié | Mis à jour

Elles ont été parfois chancelantes parfois convaincantes, mais l’important, c’est d’avoir franchi avec succès l’étape des préliminaires.

Meaghan Benfeito et Roseline Filion ont accédé mercredi à la demi-finale de l’épreuve individuelle du 10 m aux Jeux olympiques de Rio.

Après un brillant début de parcours où elle s’est maintenue dans le top 5 juste avant son dernier plongeon, Benfeito a affiché un résultat cumulatif de 329,15 points pour se classer au septième rang.

De son côté, sa compatriote avait mal entrepris la compétition en obtenant une note de 63,00 à son saut initial avant de faire un peu mieux au plongeon suivant.

Les juges lui ont accordé 323,55 points au total, ce qui lui a valu la 9e position. Les 18 premières au classement sur les 28 engagées ont obtenu leur billet pour la demi-finale qui aura lieu jeudi matin.

«Je n’avais pas le choix»

Filion a connu une frayeur à sa quatrième figure qu’elle a bousillée à un bien mauvais moment. Ce faux-bond n’a pas échappé aux juges qui ne lui ont accordé que 54,45 points.

Mais elle a su remettre les pendules à l’heure à son dernier plongeon.

«Je n’avais pas le choix, s’est-elle exclamée. Mon début de compétition n’a pas été exceptionnel, mais disons raisonnable. À mon quatrième plongeon qui est pourtant mon plus stable, j’avais une bonne rotation, puis j’ai commencé à réfléchir, mais il était trop tard. Ça m’a donné une claque. Je me suis dit qu’il fallait que je retrouve ma concentration.»

Elle occupait alors le 12e rang.

Malgré tout, Filion avoue ne pas avoir été inquiétée pendant cette phase inévitable.

«Nous l’avons prouvé en synchro, ce n’est jamais fini, a poursuivi la Lavalloise de 29 ans. Je savais que j’étais capable de faire mieux et je suis très heureuse de l’avoir prouvé. Rassurée aussi d’avoir passé cette étape. Maintenant, je me retrousse les manches pour être fin prête pour la suite des choses.»

Les rôles sont inversés

À l’inverse de sa fidèle partenaire, avec qui elle avait remporté la semaine dernière sa deuxième médaille de bronze olympique (après celle acquise en 2012 à Londres), Benfeito a amorcé son concours avec force.

D’entrée de jeu, elle a noirci la feuille à 76,80 points, ce qui lui a accordé le premier rang provisoire avant que les deux redoutables Chinoises ne reprennent leur droit.

Mais son dernier saut, à 51,20, est venu gâter son bulletin, même si les conséquences n’ont pas été fâcheuses.

«J’ai commis quelques erreurs, a reconnu l’athlète de Montréal âgée de 27 ans. Les préliminaires sont toujours très longs et difficiles, mais mon niveau de confiance n’a jamais été ébranlé. On n’est pas habituée de plonger pendant près de deux heures et demie.»

«J’en suis à mes troisièmes Jeux, or j’ai appris à être plus calme avant une compétition. On dirait que je suis moins stressée même si j’ai dû aiguiser ma patience entre mes plongeons, a avoué Benfeito. Je suis consciente que j’ai certains points à améliorer, mais je ne suis pas inquiète.»

Intraitables, les Chinoises

La double championne olympique des Jeux de Pékin et de Londres, la Chinoise Ruolin Chen, a beau avoir fait l’impasse sur la plate-forme à Rio, d’autres représentants de son pays, tout aussi douées, sont prêtes à assumer la relève.

Ses compatriotes Yajie Si et Qian Ren ont survolé les préliminaires pour s’accaparer, dans l’ordre, des deux premières places au tableau avec des scores respectifs de 397,45 et 385,80 points.

À moins d’une catastrophe, elles pourraient bien se disputer la médaille d’or jeudi soir.

L’Américaine Jessica Parratto a été reléguée à la troisième place, concédant toutefois 39 points à Ren, devant l’Australienne Melissa Wu (342,80) et la Britannique Tonia Couch (332,80).

Filion et Benfeito avaient toutes deux accédé à la finale à Londres, où elles s’étaient classées aux 10e et 11e rangs respectivement en baisser de rideau.

Le coup d’envoi de la demi-finale sera donné jeudi à 9 h, heure du Québec. Après quoi, les 12 meilleures s’affronteront à l’occasion de la grande finale qui s’amorcera à 15 h.