Crédit : AFP

Brésil 2016

Autre finale pour De Grasse

Pierre Durocher / Le Journal de Montréal

Publié | Mis à jour

Usain Bolt et Andre De Grasse ont compris qu’aux Jeux olympiques, il faut donner un bon spectacle.

Le plus grand sprinter de l’histoire et son dauphin canadien nous ont offert un moment magique mercredi soir lors de leur demi-finale sur 200 mètres au Stade olympique de Rio.

À environ dix mètres de la ligne d’arrivée, ils se sont regardés en riant de bon cœur, comme des frères qui sont fiers de leur coup.

Ça ne les a pas empêchés de réussir les temps les plus rapides de la soirée dans cette épreuve, soit 19,78 secondes pour Bolt et 19,80 pour De Grasse, qui a amélioré le record canadien.

Un message à Bolt

«On s’est bien amusé, a reconnu De Grasse dans la zone d’entrevues. J’ai terminé la course en force et je me suis alors demandé si je devais doubler Usain ou en garder un peu pour la finale.»

«Oui, je voulais lui passer un message pour lui montrer que moi aussi, je suis capable d’être très rapide. S’il entend s’attaquer à son record mondial de 19,19 secondes en finale, je serai sur ses talons», a promis le jeune sprinter ontarien de 21 ans.

Trop rapide pour une demi-finale

On lui a demandé ce que Bolt lui avait dit à quelques mètres de la ligne d’arrivée.

«Il a simplement rigolé en me lançant que nous n’étions pas censés courir aussi vite que ça dans une demi-finale. La chaude température était idéale pour réaliser un bon chrono et j’espère qu’il fera aussi chaud pour la finale.»

Bolt, qui tentera de remporter une huitième médaille d’or d’affilée aux Jeux olympiques, a confirmé qu’il avait demandé à De Grasse pourquoi il courait aussi vite en demi-finale.

«Il était censé ralentir à la fin, a-t-il dit. J’ai été un peu paresseux, mais j’ai tout de même fini la course devant lui.»

Autre médaille dans la mire

De Grasse déborde donc de confiance en vue de récolter une autre médaille jeudi soir en finale du 200 mètres, qui sera présentée à 21 h 30, heure du Québec.

À noter que l’Américain Justin Gatlin et le Jamaïcain Yohan Blake ne sont pas parvenus à se qualifier pour la finale. Gatlin a raté sa qualification par trois centièmes de seconde seulement.

Le Canadien Aaron Brown n’a pu se qualifier, terminant au septième rang de sa vague de demi-finales.