Crédit : AFP

Brésil 2016

L’or pour Drouin

Pierre Durocher / Le Journal de Montréal

Publié | Mis à jour

Le Canada l’attendait depuis deux jours, cette 14e médaille aux Jeux de Rio, et Derek Drouin a su répondre aux attentes mardi soir en remportant l’épreuve du saut en hauteur avec un bond spectaculaire de 2,38 mètres.

Il avait obtenu le bronze aux Jeux de Londres avec un saut de 2,29 m.

La pression était forte sur les épaules de Drouin, qui s’était amené au Stade olympique à titre de champion du monde.

Il n’a pas raté un seul de ses essais jusqu’à 2,38 m. Essa Mutaz Barshim a terminé deuxième à 2,36 m devant l’Ukrainien Bohdan Bondarenko (2,33 m).

Drouin a ensuite tenté sa chance à 2,40 m dans l’espoir d’éclipser le record olympique de 2,39 m mais c’était trop lui demander à ce moment précis.

Il est devenu le troisième athlète canadien à remporter l’or aux Jeux de Rio après la nageuse Penny Oleksiak et l’as du trampoline, Rosie MacLennan.

«Je me suis présenté à Rio dans le but d’être couronné champion olympique et j’ai atteint mon objectif. Tout s’est bien déroulé», a dit Drouin.

Une première depuis 1932

La dernière médaille d’or remportée par un Canadien au saut en hauteur remontait aux Jeux de 1932, par un dénommé Duncan McNaughton.

Le concours s’est déroulé par une soirée chaude et devant une foule décevante. Drouin a sauté avec aisance et en confiance, contrairement à Shawn Barber la veille à la perche.

Il s’agit de la troisième médaille décrochée par l’équipe canadienne d’athlétisme après celles de l’heptathlonienne Brianne Theisen-Eaton et du sprinter Andre De Grasse.

D’autres médailles devraient suivre dans les prochains jours dans le camp canadien. Damian Warner est l’un des meilleurs décathloniens au monde. De Grasse est capable de monter de nouveau sur le podium demain soir au 200 mètres. Finalement, il y a aussi une bonne possibilité de médaille pour le Canada au relais 4 X 100 mètres vendredi soir.

Une bonne stratégie

L’entraîneur de Drouin, Jeff Huntoon a vanté la stratégie utilisée par Drouin.

«Il aurait pu toucher de belles bourses en participant à toutes les épreuves de la Diamond League, mais il a préféré s’assurer d’atteindre le sommet de sa forme aux Jeux olympiques et il a été récompensé», a-t-il commenté.