Crédit : AFP

Brésil 2016

Déception pour Oleksiak

Publié | Mis à jour

Pendant que l’Américain Michael Phelps mettait la touche finale à sa glorieuse carrière en décrochant une 28e médaille olympique, sa 23e en or, au relais 4 x 100 mètres quatre nages, l’Ontarienne de 16 ans, Penny Oleksiak, a quitté les lieux les larmes aux yeux.

Elle n’a pu ajouter une cinquième médaille à sa collection, le quatuor canadien terminant au cinquième rang au relais 4 x 100 m 4 nages.

«C’est très décevant parce que mes attentes étaient élevées pour cette dernière épreuve, a raconté Oleksiak. Je croyais en nos chances de gagner une autre médaille. C’est ce que je voulais.

«Je n’ai malheureusement pas réalisé le temps souhaité dans mon segment, a dit celle qui a nagé le 100 mètres papillon en 56,75 secondes. J’aurais pu en faire beaucoup plus, il me semble.»

C’est toutefois la spécialiste de la brasse, Rachel Nicol, qui n’a pas répondu aux attentes, puisque le ­Canada a alors glissé de la deuxième à la cinquième place.

On a demandé à Oleksiak si elle avait ressenti de la fatigue à la fin de ces huit journées fort chargées.

«Pas vraiment, a-t-elle répondu. Je me sentais énergique avant l’épreuve, mais je n’ai pas nagé aussi bien que je le souhaitais.»

Oleksiak essuiera vite ses larmes en pensant à la semaine de rêve qu’elle a vécue.

«Je ne pensais pas remporter de médailles à mes premiers Jeux et je quitte Rio avec quatre autour du cou. J’aurais juste aimé que ça se termine d’une meilleure façon.»

Éclosion très rapide

Oleksiak a déjà égalé la marque de Victor Davis pour le plus grand nombre de médailles olympiques remportées par un nageur ou une nageuse du Canada.

«Son éclosion a été très rapide, a commenté Audrey Lacroix, la doyenne de l’équipe. Penny était une très bonne nageuse au niveau junior.

«Il faut arrêter de dire qu’elle est jeune. Ce n’est pas si exceptionnel que ça, une nageuse de 16 ans aux Jeux. Ce qui est exceptionnel, c’est sa récolte de quatre médailles et sa médaille d’or au 100 mètres libre.»

Un effet d’entraînement

Les six médailles du Canada en natation ont été récoltées par l’équipe féminine.

«C’est réjouissant de voir qu’on a attiré cette attention positive sur le programme féminin, a dit Lacroix. Les filles du relais 4 X 100 mètres style libre ont parti le bal samedi dernier et cela a eu un effet d’entraînement.

«Nos succès découlent du fait qu’on mise sur de très bons programmes chez les juniors. C’est de cette façon que le personnel d’entraîneurs a pu repérer et développer un beau talent comme celui de Penny Oleksiak.»