UFC

Le retour de GSP dans l’octogone est en marche!

Publié | Mis à jour

Georges St-Pierre prend les dispositions nécessaires pour effectuer un retour dans un octogone de l’UFC.

Dans une entrevue avec un journaliste d’Israël Ram Gilboa, le Québécois a admis qu’il passera différents tests avec l’Agence antidopage des États-Unis (USASA), mercredi, à Las Vegas.

Les combattants qui ont pris une pause de l’UFC doivent effectuer un processus de quatre mois avant de pouvoir retourner à la compétition.

St-Pierre, qui a toujours démontré son désir pour une politique antidopage plus stricte, a ajouté qu’il ne veut pas être exempt de cette procédure, comme Brock Lesnar l’a été à son retour à l’UFC 200.

«Ça ne serait pas bon pour ma réputation si je recevais une exemption – je ne veux pas avoir une passe gratuite, je veux être comme tout le monde, a-t-il noté.

«C’est pour ça que je commence les procédures le 10 août!»

Même si St-Pierre n’a pas encore déterminé une date exacte pour son retour après une absence de près de trois ans, il est confiant qu’il trouvera un adversaire bientôt, maintenant qu’il a entamé la procédure médicale.

Récemment, Michael Bisping, l’actuel champion des poids moyens de l’UFC, a été au cœur des rumeurs d’un combat contre St-Pierre.

Tyron Woodley est un autre rival potentiel. 

St-Pierre serait aussi prêt à croiser de nouveau le fer avec Nick Diaz, qui a déclaré qu’il avait été drogué avant son combat contre le Québécois à l’UFC 158 en 2013.

«Il semble que Diaz tente de s’en reprendre à moi... ça ne me dérange pas, je n’ai pas peur de lui, a expliqué St-Pierre.

«Si c’est le combat que les amateurs veulent voir, je suis "in". Je l’ai battu la dernière fois, et je ferai encore pire lorsque je l’affronterai à nouveau.»

St-Pierre s’entraîne depuis le début de sa longue pause, rappelant à tous qu’il n’a jamais annoncé sa retraite.

«Je n’ai pas pris ma retraite. J’ai pris une pause de la compétition à cause de problèmes mentaux et car je n’étais pas d’accord avec la politique antidopage. J’ai pris des vacances.»