LNH

Au diable la dépense à Brooklyn

Publié | Mis à jour

Les nouveaux propriétaires des Islanders, Jon Ledecky et Scott Malkin, ont l’intention de faire tout ce qu’ils peuvent pour aider leur équipe à mettre la main sur la coupe Stanley.

Et comme la responsabilité première des propriétaires dans le sport professionnel est d’allonger les dollars, c’est de cette façon qu’ils comptent mettre l’épaule à la roue au cours des prochaines années.

«Il n’y aura pas de limites financières pour Garth (Snow, directeur général des Islanders) et l’équipe», a affirmé Ledecky, dans une entrevue accordée au New York Daily News.

«S’il faut se rendre au maximum accordé par le plafond salarial pour se battre pour la coupe Stanley, nous le ferons», a-t-il ajouté.

«S’il y a d’autres secteurs où on doit dépenser... il n’y aura pas de contraintes», a précisé celui qui veut voir les Islanders et Brooklyn «devenir une destination sur le marché des joueurs autonomes».

«Nous voulons voir la coupe Stanley soulevée par notre capitaine John Tavares, que ce soit cette saison, l’an prochain, ou dans cinq ans.»

M. Ledecky a aussi confirmé que l’équipe ne quittera pas de sitôt son actuel amphithéâtre, le Barclays Center.

Les Islanders ont laissé partir Kyle Okposo, Frans Nielsen et Matt Martin sur le marché des joueurs autonomes, cet été, mais ils ont aussi sorti le chéquier afin d’embaucher Andrew Ladd, Jason Chimera et Pierre-Alexandre Parenteau.

Ils ont environ six millions $ disponibles sous le plafond salarial, actuellement.