Tennis

Federer aurait aimé remporter un autre tournoi du Grand Chelem

Publié | Mis à jour

Jamais Roger Federer n’avait perdu une demi-finale à Wimbledon à ses 10 participations précédentes.

Mais c’était avant d’affronter Milos Raonic, celui qui a mis fin à tous ses espoirs de remporter un huitième titre au All England Club

Le champion suisse ne rajeunit pas. Il aura 35 ans le 8 août prochain et plusieurs se demandent s’il sera là l’an prochain pour tenter sa chance une dernière fois.

Federer détenait une avance de deux sets à un quand son rival a renversé la tendance.

Sans rien enlever à la performance de son rival canadien, on a l’impression que ce n’est pas Raonic qui a gagné le match, c’est plutôt Federer qui l’a perdu.

Le fameux quatrième set

«Bien sûr que je suis déçu, a indiqué le Suisse, d’entrée de jeu. Il a bien joué certes, mais j’ai laissé passer l’occasion dans le quatrième set, où j’aurai pu régler l’issue du match.

«Je suis triste... J’aurais vraiment aimé remporter ce match et me retrouver en bonne position pour remporter un nouveau tournoi du Grand Chelem.»

Plusieurs observateurs se demandent maintenant s’il n’a pas bousillé sa dernière chance d’ajouter un 18e titre à son fulgurant palmarès.

Federer n’a pas gagné un tournoi majeur depuis 2012, et c’était justement à Wimbledon.

«J’ai raté une belle chance, mais je compte bien me reprendre ici l’an prochain», a-t-il rassuré.

Blessé à une cuisse

Pendant que Raonic quittait temporairement le court après le quatrième set, Federer a fait venir le soigneur.

«Depuis mon arrivée à Wimbledon, je traîne une blessure à la cuisse droite, a-t-il indiqué. Lorsque Milos est allé à la toilette, j’en ai profité pour subir des traitements.

«Il a pris une longue pause et le soigneur avait fini avec moi... avant qu’il ne revienne sur le terrain», a ironisé Federer.

Puis est survenue cette chute sur le terrain en cinquième manche.

«Lorsque mon genou a frappé le sol, j’ai ressenti une douleur, a dit Federer. C’est la raison pour laquelle j’ai demandé la présence du soigneur une nouvelle fois.

«J’en aurai le cœur net au cours des prochains jours après avoir consulté un médecin. Je ne crois pas que c’est sérieux, mais je ne prendrai aucun risque.

«J’ai un horaire très occupé au cours des prochaines semaines et je veux éviter d’être sur la touche trop longtemps.

«Le plan c’est de jouer à Toronto [dans le cadre de la Coupe Rogers] à la fin de juillet avant de me présenter à Rio pour les Jeux olympiques. L’important, c’est de ne pas s’arrêter trop longtemps pour ne pas perdre la main.

« Milos s’est amélioré »

Appelé à commenter la tenue de Raonic, Federer reconnaît que le Canadien a changé. Pour le mieux évidemment.

«Je me souviens il y a trois ou quatre ans, a dit Federer, il jouait très loin derrière. Il se fiait beaucoup à son puissant service.

«Mais quand il m’a battu en début de saison, à Brisbane, en Australie, j’ai remarqué qu’il était plus mobile sur le court et qu’il attaquait davantage au filet.

«Je dirais que sa progression est constante et qu’il croit beaucoup plus en ses chances.»