LNH

Kucherov, un cas à régler bientôt

Publié | Mis à jour

Ayant réglé deux gros dossiers depuis le début de l’été, le Lightning de Tampa Bay doit maintenant en venir à une entente avec un pilier de son attaque.

Après le capitaine Steven Stamkos et le défenseur Victor Hedman, le directeur général Steve Yzerman veut maintenant accorder un nouveau pacte à l’ailier russe Nikita Kucherov, meilleur pointeur des siens lors de la dernière campagne avec 66 points.

Le Moscovite de 23 ans a enfilé 30 buts lors du calendrier régulier, puis il a ajouté 11 filets et 19 points en 17 rencontres éliminatoires, ce printemps. L’ancien des Remparts de Québec a amassé 42 points en 45 parties en séries depuis qu’il a fait ses débuts avec le Lightining, en 2013-2014.

«Nous ferons notre possible pour régler le tout dès que possible», a dit Yzerman au quotidien Tampa Bay Times, lors de la dernière fin de semaine.

«C’est un processus qui, j’espère, se terminera bientôt. J’ai confiance que nous pourrons en venir à un accord.»

Joueur autonome avec compensation, Kucherov vient d’écouler la dernière année de son premier contrat professionnel (trois ans), d’une valeur totale de 2,775 millions$. Il fait partie d'un groupe de sept joueurs qui ont reçu une offre qualificative, le 27 juin dernier.

Une offre hostile en vue?

Celui qui a été repêché au deuxième tour de l’encan de 2011 (58e au total) pourrait toucher un salaire comparable à celui de Filip Forsberg, à qui les Predators de Nashville ont consenti un pacte de six ans et 36 M$ pendant l’entre-saison.

«Nikita est un joueur extraordinaire et il est efficace dans tous les aspects de son jeu, a souligné Yzerman. Il est un marqueur, un fabricant de jeux, il est très bon défensivement et il travaille fort.»

Stratégie agressive permise par la convention collective de la LNH, l'une des 29 autres équipes pourraient soumettre une offre hostile à Kucherov, dont le Lightning pourrait égaler le montant.

S’il ne parvenait pas à le faire, Tampa Bay obtiendrait trois choix au repêchage (tours 1 à 3) si le contrat rival se situait, à titre approximatif, entre 5,6 et 7,5 M$, d'après le Times.

Reste qu'un tel scénario serait cauchemardesque pour Yzerman, qui semble voir en Kucherov toutes les qualités d'un joueur de concession.

«Il est encore très jeune. Il vient de jouer sa troisième année au niveau professionnel et il est en train de devenir un leader dans notre équipe.»