LNH

Cinq paris qui pourraient rapporter gros

Publié | Mis à jour

On dit souvent des ententes d'un an qu'il s'agit d'un pari au risque peu élevé. Un risque calculé.

Cinq joueurs autonomes sans compensation bien connus ont signé des ententes de ce type depuis le 1er juillet.

Et chacun d'entre eux pourrait rendre leur nouveau directeur général bien heureux de leur prise...

Alexander Radulov (Canadiens de Montréal)

L'énigmatique attaquant a fait jaser ces derniers jours. Tous sont d'avis que Radulov est un joueur extrêmement talentueux, mais il faudra voir s'il aura la bonne attitude. Si oui, Marc Bergevin aura réalisé toute une prise pour 5,75 millions $.

Brian Campbell (Blackhawks de Chicago)

Le défenseur n'est plus dans la fleur de l'âge, mais il a affiché le meilleur différentiel (+31) de sa carrière la saison dernière avec les Panthers de la Floride. À seulement 1,5 million $, il devrait rendre de précieux services aux Blackhawks.

Thomas Vanek (Red Wings de Detroit)

L'Autrichien touchera seulement 2,6 millions $ la saison prochaine. Il était supposé gagner 7,5 millions, mais le Wild du Minnesota a racheté son contrat. Un Vanek ayant des choses à prouver pourrait grandement aider les Red Wings.

Pierre-Alexandre Parenteau (Islanders de New York)

Pour une deuxième année consécutive, le Québécois a signé une entente d'un an. À 1,25 million $, il pourrait représenter une aubaine s'il retrouve son compagnon de trio d'autrefois, John Tavares, avec lequel il avait amassé 67 points en 2011-2012.

Teddy Purcell (Kings de Los Angeles)

Les Kings ont perdu Milan Lucic, mais s'ils sont chanceux, ils pourraient obtenir une production offensive semblable de la part de Teddy Purcell, pour seulement 1,6 million $.